Monde

Publicité interdite pour la viande, une première mondiale ?

© Mike Kemp (Getty)

08 sept. 2022 à 10:14 - mise à jour 08 sept. 2022 à 10:52Temps de lecture1 min
Par Xavier Lambert

Un buzz mondial : Haarlem, une ville néerlandaise, située à l’ouest d’Amsterdam, et qui compte environ 160 000 habitants, s’est retrouvée dans tous les titres de la presse internationale cette semaine, et sur les réseaux sociaux du monde entier. En quel honneur ? Simplement parce qu’elle est présentée comme "la première ville au monde à interdire la publicité pour la viande".

Et les esprits se sont un peu échauffés, certains pensant que "le lobby végétarien" empêcherait désormais une friterie de mettre en photo ses fricadelles et le marchand de kebabs d’afficher ses menus.

La réalité est un peu plus nuancée.

Ce qu’on pourrait penser comme un combat anti-végétarien vient en fait d’une proposition du parti local écologiste GroenLinks… afin de lutter contre les émissions des gaz à effet de serre et le réchauffement climatique. Et Ziggy Klazes, la conseillère à la base de cette motion déposée en fin d’année dernière est la première étonnée de cette tempête de réactions.

Interrogée par NH Nieuws, elle explique que comme d’autres villes l’ont déjà fait (Amsterdam et La Haye par exemple), Haarlem voulait éviter les publicités sur les espaces publics comme les abribus par exemple qui ferait la promotion des combustibles fossiles. Mais la conseillère a proposé d’y ajouter l’interdiction des publicités pour les voyages et la viande industrielle, qui sont deux sources importantes d’émissions de gaz à effet de serre.

Les recherches de Greenpeace montrent que la consommation de viande doit être réduite à 24 kg par personne chaque année pour atteindre l’objectif de l’UE de devenir neutre en carbone d’ici 2050. La moyenne est de 75,8 kg aux Pays-Bas, qui sont également le plus grand exportateur de viande de l’UE.

La proposition a été approuvée par le conseil communal et l’échevin a pris contact avec les exploitants d’abribus afin d’arrêter de mettre ces publicités (à partir de 2024, les contrats en cours ne pouvant être rompus).

Haarlem n’interdit donc pas la viande, mais bien la publicité, à certains endroits gérés par la Ville, pour les viandes issues de l’élevage industriel.

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous