RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

Quand l’art s’invite dans le métro bruxellois

15 avr. 2021 à 13:02Temps de lecture2 min
Par saa

Beaucoup d’entre nous prennent le métro tous les jours, parfois sans nécessairement prêter attention à ce qui nous entoure. Mais le métro bruxellois vaut la peine d’ouvrir les yeux !

Dès le début des années 60, les concepteurs du métro ont imaginé ce nouveau réseau souterrain comme un milieu ouvert, dont l’art ferait partie intégrante.

Les artistes belges à l’honneur

Aujourd’hui, plus de 90 œuvres d’art décorent les quais, mezzanines et couloirs et donnent leur âme aux 69 stations de métro et de prémétro. Elles mettent en valeur les artistes belges et tous les genres sont représentés : peintures, sculptures, photos, vitraux…, ainsi que tous les matériaux : de la toile au bronze et du bois au verre, en passant par l’acier.

En termes de figure majeure de la peinture belge, on peut citer Paul Delvaux, célèbre pour ses représentations de gares animées de silhouettes féminines. Pour " remplir " les treize mètres qui lui sont confiés à la station Bourse, le peintre surréaliste imagine un développement de son tableau " Le Tram de notre enfance ".

On ne présente plus non plus Folon, ses affiches et ses hommes volants. La fresque intitulée " Magic City " que l’artiste a réalisée station Montgomery tente d’amener dans le réseau souterrain quelques rayons du soleil.

Plus dans le style " BD ", on pense aussi à Hergé avec " Tintin dans le Métro " à Stockel ou encore François Schuiten avec son œuvre monumentale " Passage inconnu " de la Porte de Hal, qui évoque vraiment son univers BD des " Cités obscures ".

Des nouveautés

Bruxelles Mobilité continue à acquérir de nouvelles œuvres notamment dans le cadre du projet de rénovation des stations comme maintenant Gare centrale ou pour les stations qui constitueront la nouvelle ligne de métro 3.

De nouveaux projets sont aussi menés pour embellir par exemple les trémies de tram, ces rampes qui permettent aux trams de circuler entre la surface et le sous-sol. L’objectif est de valoriser ces espaces " perdus " et mieux intégrer les trémies dans l’environnement urbain. Là on permet vraiment aux artistes de street art, graffeurs etc. de s’exprimer… De nouvelles œuvres ont récemment pris place sur les trémies des stations Lemonnier/Gare du Midi et Simonis.

Depuis 2019 se trouve également à la station Bourse un espace d’exposition artistique qui s’appelle Qartier et qui permet aux jeunes artistes et collectifs de s’exposer !

Des échanges internationaux

En 2016, à l’occasion des célébrations des 40 ans du métro de Bruxelles et des 50 ans du métro de Montréal, les réseaux de transports publics de ces deux villes se sont rencontrés afin de partager leur histoire et réaliser un échange culturel : l’œuvre " Soleil de Minuit " de l’artiste bruxellois Adrien Lucca a été placée station Place-d’Armes du métro de Montréal, et une autre œuvre réalisée par un artiste montréalais pour le métro de Bruxelles se trouve à la station Trône.

Chaque jeudi, retrouvez Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles Mobilité dans Vivre Ici Bruxelles vers 15h.

Sur le même sujet

Des conseils pour rouler à vélo avec son enfant en toute sécurité

Vivacité

Les astuces pour passer un contrôle technique en toute tranquillité

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous