RTBFPasser au contenu
Rechercher

Quel Temps!

Quand l’automne inspire la chanson française

15 déc. 2021 à 12:31Temps de lecture2 min
Par Bénédicte Duval

Les phénomènes météorologiques ou les saisons sont souvent exploités dans la musique et la chanson française n’y échappe. On peut même dire que les charmes de l’automne en ont inspiré plus d’un, comme le précise Bruno Tummers, chroniqueur musical à la RTBF : Parmi les chansons qui parlent de l’automne, on peut citer : Barbara, Christophe Maé, Léo Ferré avec à la base un poème de Verlaine qu’il a mis en musique, Marie Laforêt, Didier Barbelivien, Charles Dumont. C’est difficile de tous les citer, la liste est quand même assez longue mais c’est vrai que ce sont des chansons qui n’ont pas forcément rencontré le public ".

L’ambiance automnale avec la chute des feuilles, le vent, la pluie, la brume est pour certains artistes l’occasion d’évoquer avec une certaine nostalgie des moments heureux comme, par exemple, les feuilles mortes d’Yves Montand, un incontournable de la chanson française : " Ça commence par un long récitatif. C’est comme une plainte, c’est comme une complainte. " Oh, je voudrais tant que tu te souviens des jours heureux où nous étions amis ". Et puis, arrive seulement " Les feuilles mortes se ramassent à la pelle " et on sent vraiment qu’il parle d’un amour qui est passé, d’un amour qu’il regrette et d’un temps qui est passé aussi. Il est beaucoup question de nostalgie dans ce titre-là et généralement, les chansons qui parlent de l’automne évoquent cette nostalgie ".

D’autres s’inspireront des éléments qui marquent mais aussi symbolisent cette période : " Francis Cabrel explore beaucoup tous ces éléments-là dans " Octobre ", qui est le mois du début de l’automne. Il parle du vent, de la brume, des cailloux. Et ça lui a valu beaucoup les moqueries des humoristes, notamment Laurent Gerra qui le décrivait comme un chanteur minéral, il n’a pas tout à fait tort " poursuit Bruno.

Quand on évoque l’amour, on l’associe indéniablement au printemps. L’association à l’automne évoquera plutôt un amour qui est passé : " On peut citer deux exemples : l’été indien de Joe Dassin. Il parle vraiment d’un amour qui a disparu : " Où es-tu ? Que fais-tu ? Est-ce que j’existe encore pour toi ? ". Annie Cordy a une chanson, qui date des années 70, qui s’appelle " Notre dernier automne " qui parle de la fin de vie d’un couple.

En octobre 1996, un événement marquera la Belgique : " La marche blanche " née à la suite de l’affaire Dutroux. Cette mobilisation inspirera l’artiste belge Pierre Rapsat : " Il évoque l’automne et cette marche blanche dans un titre qui s’appelle " Un dimanche en automne ", il exprime vraiment son ressenti par rapport à cet élan populaire, il exprime le chagrin de tous les Belges et finalement, c’est l’automne qu’il avait choisi pour mettre en exergue ce sentiment " conclut Bruno Tummers.

Articles recommandés pour vous