RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Quand l’indexation des salaires part dans la déclaration d’impôts : le coup de gueule d'un traiteur de Leuze-en-Hainaut

30 juin 2022 à 07:02Temps de lecture2 min
Par Blandine Rans

Ce 30 juin est le dernier jour pour déposer votre déclaration fiscale en format papier. Vous avez jusqu’au 15 juillet pour la compléter en ligne. Son remplissage apporte parfois son lot de mauvaises surprises. C’est le cas pour un cuisinier de Leuze-en-Hainaut.

Le système d’indexation des salaires a obligé Olivier Claix à augmenter le salaire de son cuisinier de près de 100 euros par mois en 2021. L’employé doit aujourd’hui rembourser environ 1200 euros aux impôts, soit un peu plus de l’équivalent du total de l’augmentation de son salaire pour l’année. "Cette année, je dois rembourser quatre fois plus que d’habitude" s’insurge Pascal Hauvarlet. Cela s’explique par son taux d’imposition qui est passé dans une tranche supérieure suite à l’augmentation de son salaire.

Tout ce que j’ai versé est parti à l’Etat

Olivier Claix, son patron, a poussé un coup de gueule sur Facebook il y a quelques jours. " Pour 100 euros donnés à l’employé, on en donne 200 à l’Etat en charges sociales. C’est déjà pas mal. Quand on voit que les 100 qu’on lui a donnés lui sont repris sur sa feuille d’impôt, on a vraiment l’impression de s’être fait avoir par l’Etat" dénonce le traiteur.

Une revalorisation salariale indispensable pour lutter contre la pénurie de main-d’œuvre

Olivier Claix insiste sur la nécessité d’une revalorisation salariale. Un des leviers pour rendre le secteur plus attractif. Le traiteur pointe en effet du doigt la problématique de la pénurie de main-d’œuvre. "Je cherche à engager un temps plein et demi depuis longtemps. Je ne trouve pas de candidat" déplore Olivier Claix.

Des solutions pour optimiser le salaire-poche

Des solutions existent pour valoriser le salaire-poche perçu par le travailleur. Il y a celles au niveau individuel comme, par exemple, un meilleur remboursement des frais de kilomètres. Il existe aussi des avantages collectifs comme une prime destinée à tous les employés de l’entreprise. "L’employeur fixe un objectif pour l'entreprise. S’il est atteint au bout d’une période qui va de trois mois à un an, l’employeur va pouvoir octroyer un montant de maximum 3558 euros pour 2022. Le travailleur percevra un montant en poche de 3094 euros" explique Romain Delville, du service juridique du Group S.

Les employeurs peuvent trouver conseil auprès d’un fiscaliste ou d’un secrétariat social pour optimiser le salaire de leurs employés.

Sur le même sujet

Le "handicap salarial" de la Belgique proche de 2% : les salaires évoluent plus vite chez nous

Economie

Indexation automatique des salaires : la FEB demande une discussion avec le monde politique et les syndicats

Articles recommandés pour vous