Exposition - Accueil

Quand l’intelligence artificielle se met au service de la restauration d’œuvres d’art

Vincent Van Gogh a probablement réalisé "Two Wrestlers" en 1886, lorsqu’il était à l’Académie d’Anvers.

© Photographie Courtesy of Oxia Palus

La restauration d’œuvres d’art est une discipline qui mêle passion, patience et débrouillardise. Elle bénéficie de plus en plus des dernières avancées technologiques, notamment en matière d’intelligence artificielle. La start-up Oxia Palus en entraîne ainsi une à reconstituer à l’identique des toiles disparues depuis des années.

Cette année, les visiteurs de la Focus Art Fair ont pu découvrir une exposition d’un genre particulier au stand de la galerie MORF. Il s’agit d’une sélection de toiles de Vincent Van Gogh et Léonard de Vinci que le grand public n’a jamais vues… parce qu’elles sont recouvertes par d’autres œuvres des deux artistes.

L’une d’entre elles, "Two Wrestlers", représente deux hommes, torse nu, en plein milieu d’un combat de boxe. Vincent Van Gogh l’a probablement réalisée en 1886, lorsqu’il était à l’Académie d’Anvers. Il y fait allusion dans une lettre adressée à son frère, Théo. "Cette semaine, j’ai peint une grande chose représentant deux torses nus — deux lutteurs […] et j’ai vraiment aimé faire ça", peut-on y lire.

Toutefois, le peintre néerlandais l’a recouverte d’une nature morte, intitulée "Nature morte aux fleurs des champs et aux roses" et actuellement conservée au musée Kröller-Müller aux Pays-Bas. La start-up Oxia Palus l’a reconstituée en apprenant à une intelligence artificielle comment reproduire le style de Van Gogh.

De Modigliani à Léonard de Vinci

Les chercheurs ont entraîné ​​un réseau neuronal sur d’autres Van Gogh. Ils lui ont ainsi enseigné comment reconstituer avec précision "Two Wrestlers" à partir d’une image de style radiographique. Un résultat qui est "de loin la meilleure estimation que nous puissions obtenir avec la technologie actuelle", comme l’a expliqué Anthony Bourached, l’un des cofondateurs d’Oxia Palus, à Artnet News.

Cette intelligence artificielle a également réussi à reproduire à la perfection des "Standing Female Nude" de Vincent Van Gogh, "Madonna" de Léonard de Vinci, "Beatrice Hastings" d’Amedeo Modigliani et "Parc del Laberint d’Horta" de Santiago Rusiñol.

Ces répliques high-tech ont été baptisées "NeoMasters". Elles ont la particularité de donner une idée précise de la couleur et de la texture originales du tableau disparu. Oxia Palus a pour ambition de continuer à mettre la technologie au service de la restauration des œuvres d’art. "Avec potentiellement des milliers d’œuvres d’art cachées sous des peintures existantes, détruites ou disparues, le voyage vers la résurrection de l’art perdu ne fait que commencer", affirme la start-up sur son site.

DALL-E 2, le robot-créateur

La preuve avec leur dernier projet, "TextMasters". Il s’inscrit dans la lignée de son cousin, "NeoMasters", à la différence que l’IA reconstitue des toiles disparues à partir de descriptions textuelles, et non d’images radiographiques. Cet exploit est rendu possible par DALL-E 2, l’innovation de l’entreprise américaine OpenAI. Ce logiciel d’intelligence artificielle utilise des modèles de compréhension du langage, ainsi que l’apprentissage sans supervision humaine sur de très grandes quantités de données, pour générer des images artificielles crédibles.

Loading...

Les chercheurs d’Oxia Palus se sont déjà servis de DALL-E 2 pour reproduire des peintures de Diego Velázquez, Giotto, Léonard de Vinci, Johannes Vermeer, Eugène Delacroix et Sandro Botticelli, entre autres. Certaines sont actuellement mises en vente sous forme de NFT sur la plateforme KnownOrigin, afin de susciter l’intérêt des crypto-collectionneurs. "Nous espérons qu’en commençant par certaines des pièces perdues les plus remarquables de l’Histoire, nous serons en mesure de susciter un intérêt plus large du public pour la restauration de notre patrimoine culturel collectif", a déclaré Oxia Palus.

Sur le même sujet

L’intelligence artificielle DALL-E est enfin accessible à tout le monde

High tech

Lady Di, Freddie Mercury, Michael Jackson : à quoi ressembleraient-ils aujourd’hui si rien n’était arrivé ?

Vivacité

Articles recommandés pour vous