RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du classique

Quand un orchestre de jeunes musiciens répond avec humour à une publicité stéréotypée d’une marque de voiture

30 juin 2022 à 14:27Temps de lecture2 min
Par Céline Dekock

Une marque de voiture japonaise a récemment suscité l’indignation de nombreux internautes, avec la publicité de leur nouveau modèle de voiture qui ridiculise les orchestres amateurs. Les orchestres de jeune sont-ils synonymes de fausse note et de maux de tête pour les auditeurs ? Un orchestre canadien a décidé de répondre avec humour et brio à cette publicité maladroite.

"Calmez le chaos avec style". C’est le slogan de la publicité de la marque Nissan pour son nouveau modèle haut de gamme. Et dans cette fameuse publicité, on peut voir une femme installée à bord de cette fameuse voiture, sa vitre est ouverte et elle écoute un orchestre de jeunes musiciens qui interprètent le poème symphonique Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss. Plus la musique évolue, plus les fausses notes s’accumulent et massacrent l’œuvre interprétée. Nous voyons alors la jeune femme fermer ses vitres et s’allonger confortablement sur son siège de voiture, à l’abri du bruit émis par l’orchestre d’enfants.

Cette publicité a fait bondir les professeurs et les membres des orchestres de jeunes, qui y voient une caricature des orchestres de jeunes qui joueraient, automatiquement, faux.

Loading...

Comme le rapporte nos confrères de Classic Fm, de nombreux internautes se sont offusqués de cette publicité, la qualifiant de "méchante", "intolérable", "stéréotypée". L’Orchestre des jeunes du Nouveau-Brunswick, au Canada, a décidé de répondre à la publicité de la marque japonaise, et le moindre que l’on puisse dire, c’est qu’il ne manque pas d’humour.

Dans leur vidéo, intitulée "An INFINITY of young talent", en référence au nom du modèle de la voiture, on voit le directeur de l’Orchestre, Ken MacLeod, sortir d’une voiture en s’adressant aux spectateurs : "Avez-vous vu la nouvelle publicité Nissan-Infiniti ? Vous imaginez ? Une grande entreprise comme celle-ci ne pouvait pas trouver un orchestre de jeunes pour jouer la musique. Ils auraient dû nous appeler."

On retrouve alors l’Orchestre des jeunes du Nouveau-Brunswick interpréter le fameux extrait du poème symphonique de Strauss. Et Ken MacLeod de continuer en affirmant : "d’après notre expérience, tous les enfants ont du talent et peuvent briller sur n’importe quelle scène".

Dans un entretien avec CBC, Ken MacLeod s’est exprimé sur cette vidéo, en expliquant qu’en tant qu’acteur de l’éduction musicale, ils avaient estimé qu’il était de leur devoir de répondre d’une manière ou d’une autre à cette publicité. Un porte-parole de Nissan, Didier Marsaud, a déclaré qu’il trouvait la réponse de l’orchestre "incroyable", en ajoutant que cela permettait de relancer le début sur "l’éducation musicale" des enfants.

Sur le même sujet

Le Boléro de Ravel en "body tapping" : découvrez la nouvelle vidéo des collégiens de Cambo-les-Bains

Journal du classique

Au Pérou, un professeur construit des violons en matière recyclée pour ses jeunes élèves

Journal du classique

Articles recommandés pour vous