Regions Liège

Que la cueillette commence : le houx est de retour dans nos haies

Le houx est toujours apprécié sur nos tables au moment des fêtes
11 déc. 2020 à 15:26Temps de lecture1 min
Par Philippe Collette

Il fait partie de notre tradition en hiver et garnira sans doute bientôt vos tables au moment des fêtes: il s'agit bien sûr du houx. Ses baies rouges sont à maturité et on les trouve couramment dans les haies depuis quelques jours. Malgré le piquant de ses feuilles, la cueillette du houx est appréciée par les promeneurs.

Les légendes autour du houx

Diverses légendes circulent autour du houx : la croix du Christ aurait été en bois de houx, orner sa maison de houx à Noël garantirait une année bénéfique, ou encore, le houx pourrait favoriser l’entente dans les ménages, malgré ses piquants. Quoi qu’il en soit, le houx illustre à merveille les couleurs de Noël et est toujours bien utilisé à titre de décoration. Une fois encore, la nature a bien fait les choses, comme l'explique Didier Brick des Amis de la Terre locale de Herve : "Le houx est présent toute l'année, mais il se noie dans la mêlée le reste de l'année puisque tout le monde est vert autour de lui. Par contre, en décembre et janvier, c'est un des derniers arbres qui garde ses feuilles, qui sont persistantes, coriaces même !"

Pour Didier Brick, des Amis de la Terre locale de Herve, le houx se répand en grande partie grâce aux oiseaux.
Pour Didier Brick, des Amis de la Terre locale de Herve, le houx se répand en grande partie grâce aux oiseaux. RTBF - Philippe Collette

Du pied des haies aux décos de Noël

Les baies rouges du houx attirent en premier le regard mais l’on peut rencontrer un houx sans ses fruits : "Le houx est dioïque : c'est à dire qu'il existe des plans mâles et des plans femelles. Les plans femelles, une fois fécondés, vont développer les petites baies qu'on pourra déjà voir au début de l'automne. Quant aux plans mâles, eux, ils ne fournissent que le pollen et ne portent aucun fruit." 

Mais pour décorer, rien de tel que le houx avec ses baies, un arbuste fréquent dans nos contrées, en quantité stable et que l’on plante peu car la nature s’en charge. "Il va apparaitre au pied d'une haie en bénéficiant du transport par les oiseaux qui vont consommer les baies en hiver. Puis dispersé au pied d'une haie, le petit houx va trouver sa place à l'ombre", avant, plus tard, de servir d'agréable décoration pour les fêtes de fin d'année.

Sur le même sujet

"Yes we plant", planter 4000 kilomètres de haies en Wallonie : où en est ce projet lancé en 2020 ?

Belgique

Articles recommandés pour vous