RTBFPasser au contenu
Rechercher

Santé & Bien-être

Que se passe-t-il dans notre cerveau quand on a faim ?

08 janv. 2022 à 13:00Temps de lecture2 min
Par Emilie Abrassart

Il est bientôt midi et vos collègues, votre compagnon ou vos enfants vous agacent plus que d’habitude ? Ne vous inquiétez pas, ce n’est que votre estomac qui crie famine. Mais que se passe-t-il dans notre cerveau pour réagir de la sorte ? Konbini et Marie Claire nous expliquent la raison.

Lorsqu’on s’approche peu à peu de l’heure du repas, on a tendance à avoir le ventre qui gargouille, une impression de malaise et d’avoir les nerfs à vif. Ce qui fait de nous une personne hangry, qui est la contraction entre hungry (avoir faim) et angry (être en colère). Ce phénomène physiologique et psychologique porte le nom de "colère du ventre vide".

Un signal du cerveau

© Tous droits réservés

Si on devient un vrai petit démon lorsque notre ventre est vide, c’est parce que notre cerveau, plus précisément l’hypothalamus nous envoie une alerte. Le corps est en manque de nutriments pour bien fonctionner, il se met donc à faiblir. Ce qui explique pourquoi on est moins efficace, moins concentré et qu’on contrôle moins nos humeurs.

Une étude menée par des chercheurs de la Texas A&M University explique que notre taux de glucose chute dans le sang. Pour contrecarrer l’hypoglycémie, le cerveau génère des hormones dont l’adrénaline et le cortisol, qui apparaissent lors d’un état de stress ou de peur.


Lire aussi : Voici ce qui se passe quand on s'énerve


 

Synonyme de mauvaises décisions

Getty Images

Plusieurs recherches ont été menées autour de ce phénomène. La première, une étude américaine conduite par Brad J. Bushman démontre que les couples sont plus vite agacés lorsqu’ils ont faim. Il est donc déconseillé de commencer une dispute ou une discussion importante quand on n'a pas mangé. La seconde enquête menée par Youenn Lohéac prouve qu’on achète plus que le nécessaire quand on fait ses courses avec l’estomac vide. La troisième étude, des chercheurs de l'Université de Dundee déconseillent tout simplement de prendre des décisions le ventre vide. Et dernièrement, un professeur de la Washington and Lee University a observé que nos sens sont perturbés et discernent plus facilement les saveurs sucrées lorsqu’on est dans un état de stress généré par la faim. Ce qui peut expliquer pourquoi on se rue sur des biscuits avant le repas. 

La prochaine fois que vos collègues ou votre compagnon vous énervent, vous pensez à nourrir la bête qui est en vous !

Sur le même sujet

Cette nouvelle balance peut prévenir des risques d'AVC, d'infarctus et même de diabète

Santé physique

Pourquoi a-t-on le goût du sang après avoir couru ?

Santé physique

Articles recommandés pour vous