La Grande Forme

Que valent les cosmétiques à petit prix vs les marques de luxe ?

Cosmétiques

© Getty Images

À l’heure où nos factures nous donnent le tournis et où les fins de mois sont de plus en plus difficiles, on aurait tendance à réduire nos dépenses en se tournant vers des cosmétiques bons marché. Mais les cosmétiques à petit prix sont-ils aussi efficaces que les produits de luxe ? Le point dans cet article avec Emilie Van de Poel, journaliste beauté pour le "Flair Magazine" et chroniqueuse pour "La Grande Forme."

Avant toute chose, essayons de comprendre pourquoi les produits vendus en parfumerie sont plus chers que leurs homologues disponibles dans la grande distribution.

Pourquoi le produit de luxe est-il plus cher ?

  • Les marques de luxe investissent dans l’innovation mais aussi la recherche et développement de produits. Ces années de travail pour développer une nouvelle formule, découvrir une nouvelle molécule ou poser un nouveau brevet ont un coût qui se répercute sur le prix de leurs produits.
  • Les grandes maisons font souvent appel à des nez (des parfumeurs) de renom pour créer leurs fameuses signatures olfactives.
  • Les matières premières utilisées sont généralement nobles et rares. De nombreuses marques possèdent même leurs propres parcelles de champs pour y cultiver des plantes précieuses qu’elles intègrent dans leurs formules.
  • Le travail de marketing (égérie, campagne publicitaire, packaging) qui entoure le lancement et la distribution du produit. Un packaging de produit de luxe est souvent fabriqué à partir de matériaux plus onéreux. Les flacons sont en verre, souvent gaufré (écriture ou dessin en relief), et sont souvent dessinés par tel ou tel artiste en vogue.

Un prix élevé est-il gage de qualité ?

La réglementation est la même pour toutes les marques, qu’elles soient chères ou non. La plupart des grands groupes (qui vendent aussi bien des produits en parfumeries que dans la grande distribution ou en pharmacies) qui ont découvert un actif après de longues (et onéreuses) années de recherches, injectent celui-ci en plus ou moins forte concentration dans les produits cosmétiques de ses différentes marques. Ainsi, une crème vendue en grande surface à petit prix contient le même actif qu’une crème de luxe vendue en parfumerie. C’est donc la concentration qui change.

Que valent les cosmétiques à petit prix vs les marques de luxe ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un prix élevé n’est pas forcément gage de qualité. Parfois une crème très bon marché vole le cœur des consommateurs. Il y a peu de temps, le magazine "60 millions de consommateurs" a testé une dizaine de crèmes visage anti-rides sur un panel de 20 femmes âgées de 40 à 70 ans. Seules deux références sont sorties du lot : la crème de jour antirides Age Focus de Nocibé vendue au prix de 24,95 € les 50 ml) et la Crème Q10 Cien de Lidl vendue au prix de 2,99 € les 50 ml. Composée d'acide hyaluronique, de Q10 et de vitamine E, cette crème présente tout de même une formule controversée. En effet, ce soin contient des allergènes et des substances irritantes peu respectueuses de la peau et de l’environnement.

Quand le prix est-il gage de meilleure qualité ?

Le site américain Skincare Hero a analysé plus de 670. 000 produits afin de comprendre comment le prix d’un produit cosmétique pouvait impacter la note que les consommateurs lui donnaient. Selon cette étude, il s’est avéré que certains produits de soin tels que les sérums, les exfoliants et les hydratants à la vitamine C obtenaient une meilleure note plus leur prix était élevé. En revanche, les écrans solaires et les produits nettoyants aux prix plus élevés ont reçu une moins bonne note globale.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Choisir son mascara : oui, mais lequel ?

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous