Regions Namur

Quel avenir pour la piscine de Salzinnes ?

Quel avenir pour la piscine de Salzinnes ?
03 sept. 2020 à 09:24 - mise à jour 03 sept. 2020 à 09:24Temps de lecture1 min
Par A. Stas

Le conseil communal de mardi soir à Namur a été mouvementé, plusieurs dizaines de personnes se sont présentées pour réclamer la sauvegarde de la piscine de Salzinnes. Une demande qui a été relayée par le PTB dans l’opposition et par une pétition en ligne.

Pour rappel, la ville de Namur a annoncé le 5 mars dernier, la fermeture définitive de la piscine de Salzinnes. La raison invoquée de cette fermeture ? Le montant des travaux de rénovation à entreprendre dans la doyenne des piscines namuroises est estimé à 14 millions d’euros. Un montant bien trop conséquent pour le portefeuille de la ville. La piscine doit donc définitivement fermer ses portes le 31 décembre 2020.

Le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot, dit comprendre l’émoi que suscite cette décision mais il l’assure, il n’y aurait aucune alternative.

"C’est un élément patrimonial important mais la fermeture est inéluctable. Même si on dégageait les 14 millions nécessaires, la piscine serait totalement modifiée. Même la fresque est condamnée puisqu’elle est bourrée d’amiante".

Pour remplacer la piscine de Salzinnes, le Collège réfléchit plutôt à une nouvelle piscine qui serait partagée avec les communes de Gembloux, Eghezée et La Bruyère. Le BEP a été mandaté pour voir à quel endroit et à quelles conditions cette potentielle future piscine olympique pourrait être construite.

"On n'est pas des pigeons" était allé à la rencontre des maîtres-nageurs de la piscine de Salzinnes (2017)

Profession maître-nageur, direction la piscine de Salzinnes à Namur

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous