RTBFPasser au contenu
Rechercher

Telle est la question !

Quel compositeur fut le professeur d’Erik Satie ?

Albert Roussel (1869-1937)

Après vous avoir présenté Erik Satie dans une précédente chronique "Telle est la question". Clément Holvoet consacre aujourd’hui sa chronique au professeur de ce compositeur singulier du paysage musical.

Le professeur d’Erik Satie est un compositeur au parcours passionnant mais dont on parle assez peu. Il s’agit d’Albert Roussel. Tout comme son élève Erik Satie, il est à part et difficile à classer. Il faut d’ailleurs croire qu’il a fait école car en plus d’Erik Satie il eut comme élèves Edgard Varèse et Bohuslav Martinu. On peut dire qu’en termes d’originalité, ceux-là ne sont pas en reste. Albert Roussel, était français, du nord de la France, précisément, de Tourcoing, où il naît en 1869. Tout comme Jean Cras, il s’engage dans l’Ecole navale à 15 ans, il veut devenir marin.

Dès l’âge de 20 ans, les voyages commencent. Il ira au Proche-Orient, en Extrême Orient et en Atlantique ! Après cette période de 5 années de voyages intenses, il rentre au pays. C’est à ce moment-là qu’il découvre la composition. Il plonge donc dans l’univers de la musique assez tard, mais cela fait longtemps qu’il veut devenir compositeur. Il étudie à Roubaix, dans sa région, puis se dirige vers la Schola Cantorum de Paris pour y étudier la composition avec Vincent d’Indy. Cette formation durera 9 années.

Il est tellement doué qu’il deviendra lui-même professeur de contrepoint dans cette même école. Au départ, il est influencé par les impressionnistes comme Debussy, mais très vite il trouve son style, qui deviendra d’ailleurs immédiatement reconnaissable. Sa musique est très originale et d’une grande finesse. Il connut d’ailleurs, comme compositeur, un grand succès, par exemple il sera l’un des compositeurs choisis pour être joués lors du 50ème anniversaire de l’Orchestre symphonique de Boston. On jouera à cette occasion sa 3ème Symphonie.

Les harmonies qu’il utilise sont particulières, ses choix de rythmes aussi, et tout ceci donne à sa musique un univers tout particulier. Dans l’entre-deux-guerres, il est considéré comme un chef de file, comme on dit, et il est un exemple pour les jeunes compositeurs de l’époque. Il nous laisse de la musique de chambre, des mélodies, des concertos, des ballets, aussi, dont son plus célèbre Le Festin de l’araignée, daté de 1913. Et puis, il a composé de la musique symphonique, sa 3ème Symphonie est considérée comme son chef-d’œuvre, et un chef-d’œuvre du genre.

Telle est la question

Quel compositeur fut le professeur d'Erik Satie ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Qu’est-ce qu’une Schubertiade ?

Telle est la question !

Dictionnaire musical : Qu’est-ce qu’un choral ?

Telle est la question !

Articles recommandés pour vous