La vie du bon côté

Quel est le rôle du beau-père et sa place dans la famille recomposée ?

Diane Drory - Quel est le rôle du beau-père dans une famille recomposée ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

04 déc. 2020 à 07:00Temps de lecture1 min
Par Edith Vallée

Le lien d’attachement entre le beau-père et l’enfant de sa compagne peut devenir un point d’ancrage essentiel dans le développement de l’enfant et se révéler aussi fort que le lien biologique. Dans ce podcast, Sylvie Honoré reçoit Diane Drory, psychologue-psychanalyste, auteure du livre "Le nouveau parâtre".

Dans son livre, Diane Drory évoque les hommes de ces familles recomposées de plus en plus nombreuses et les pièges à éviter. À travers les témoignages des mères, des enfants, des beaux-pères aussi, elle soulève les difficultés qui sont souvent bien présentes. Cet ouvrage sera probablement utile pour les partenaires collaborant au sein d’une même famille.

Le parâtre, un mot étrange qui ressemble à celui décerné à la marâtre. Toutefois, Diane Drory précise qu’il est nouveau, comme tend à le confirmer le sous-titre "quand il aime l’enfant de l’autre". Le livre aurait d’ailleurs pu s’appeler "T’as rien à me dire, t’es pas mon père". Si ce sont les beaux-pères qui sont sur la sellette, la psychologue estime que les trois-quarts de son ouvrage s’adressent également aux belles-mères.

Pour Diane Drory, la rupture du lien entre les parents s’avère "un ébranlement émotionnel".  Très souvent l’enfant est inquiet à l’idée d’une extension de cette rupture du couple conjugal à celui, tout aussi fondamental, du lien parental. La distinction n’est pas évidente à intégrer pour un enfant, qui redoute d’être, à son tour, moins aimé.

La parentalité démultipliée

Dans certains cas, l’arrivée d’un beau-père est une aubaine pour le jeune, dans la mesure où celui-ci représente "un lien d’attachement en plus", une personne supplémentaire sur laquelle compter et un adulte pour le valoriser. La place du nouveau venu est-elle pour autant simple à acquérir ? L’accepter dans la cellule familiale n’implique pas automatiquement le fait de lui réserver un espace…

Et là, une distinction s’opère entre le rôle éventuel d’un beau-père et celui d’une belle-mère "dont la place et le rôle sont plus facilement repérables". Celle-ci s’investit généralement dans des tâches pratiques et récurrentes, qui la rendent, en quelque sorte, incontournable.

Dans une société de plus en plus matriarcale, la place du beau-père dépend de la manière dont la mère légitime sa place, lui donne un rôle de père symbolique. Si l’attribution est liée au bon vouloir de la mère, elle n’est pas seule en cause. L’immersion dans un autre univers relationnel suppose une implication réelle et un investissement personnel de l’adulte, guidé par l’attention portée aux besoins des uns et des autres. Il y va d’une forme de prise de responsabilité. Les enfants doivent être apprivoisés. Il faut de la patience, ne pas s’imposer avec ses règles. C’est une question de finesse, de subtilité, de rentrer à pas discrets dans la vie familiale. Il faut aussi prendre le temps de penser les choses, pour marier deux cultures familiales et respecter l’enfant dans son lien parental. Or le couple plongé dans une lune de miel a rarement l’envie de s’interroger sur les fondamentaux de la nouvelle composition familiale.

Il est nécessaire de penser un cadre d’autorité qui structure la nouvelle famille. Dans ce cadre, les deux adultes ont une place. Il n’y a pas à avoir de régimes différents au sein d’une même famille, mais plutôt des moments seuls avec ses propres enfants.

Au terme de deux années de réflexion et d’écriture, Diane Drory admet avoir été surprise par "le temps nécessaire pour déconstruire le premier projet de couple", sans oublier que "le rythme de l’un et de l’autre n’est pas le même" face à une rupture et à ses implications. Comme elle l’écrit dans son livre, "Ne nous leurrons pas, tout cela n’est pas simple. Accepter l’enfant de l’autre ne va pas de soi, pas plus que de se faire accepter par lui ! Nouer une relation demande de tisser un lien, de le nourrir, de l’entretenir. De plus, au-delà de la bonne volonté, il faut qu’opère la secrète alchimie de l’amour et du temps."

Le nouveau parâtre

Le nouveau parâtre

Si les livres abondent quant à la belle-mère, que sait-on de ce nouveau beau-père ?  Dans cet ouvrage, la psychologue-psychanalyste, Diane Drory, répond aux questions que ce rôle encore mal compris recouvre. Par exemple :

  • Comment le nouveau beau-père trouve-t-il sa place dans la famille recomposée ?
  • Est-ce une place qu’il doit prendre ou une place qu’on lui laisse ?
  • Comment se crée et se fortifie le lien d’attachement entre lui et les enfants de l’autre ?
  • Comment éviter la rivalité avec le père ?

À partir des nombreuses familles que Diane Drory a eu l’occasion de rencontrer, elle pointe les pièges à éviter, tels que :

  • Mettre l’enfant face à un dilemme de loyauté entre ses deux familles
  • Imposer des règles de vie différentes à ses enfants et à ses beaux-enfants
  • Vouloir hâter le tissage des liens, en oubliant que chaque lien d’attachement se construit à un rythme qui lui est propre

Par ce partage d’expérience et de savoir, vous découvrirez que le lien d’attachement entre le beau-père et l’enfant de sa compagne peut devenir un point d’ancrage essentiel dans le développement de l’enfant et se révéler aussi fort que le lien biologique.

Diane Drory

Diane Drory

Diane Drory est une psychologue-psychanalyste belge de grand renom. Spécialiste des troubles de la petite enfance, membre du Bureau de la Commission des psychologues, elle a écrit ou co-écrit de nombreux ouvrages sur l’enfance et les rapports parents-enfants, notamment : La Naissance (éditions Albin Michel, 2010), Le Complexe de Moïse (éditions De Boeck, 2011), Family (éditions Aparté, 2014) ou Un père, pourquoi faire ? (éditions Soliflor, 2018).

Diane Drory - Le site

 

Tous les jours, prenez la vie du bon côté

Sylvie Honoré

Du 100% digital… La Vie du bon côté, c’est tous les jours, quand vous le voulez du matin au soir, en PODCAST et dans la bonne humeur sur Vivacite.be, sur auvio, sur spotify, sur votre smartphone ou votre iPhone. C’est partout, tout le temps, où vous le voulez comme vous le voulez ! Sylvie Honoré vous invite à ce rendez-vous Bien Etre et Santé en présence d’experts en développement personnel.

Loading...

Sur le même sujet

La parentalité positive : une éducation affective et émotionnelle qui répond aux besoins affectifs des enfants

La vie du bon côté

Comment parler sainement d’argent dans le couple et avec nos enfants et adolescents ?

La vie du bon côté

Articles recommandés pour vous