RTBFPasser au contenu
Rechercher

Telle est la question !

Quel magicien du piano ne pouvait s’exprimer que par la musique?

09 juin 2022 à 10:10Temps de lecture2 min
Par pflo

 “Quel magicien du piano ne pouvait s’exprimer que par la musique?” C’est une question qui sonne plus comme une affirmation poétique que comme une vrai question, mais que voulez-vous, il est des interprètes qui sont à ce point uniques que seule leur être peut répondre aux questions. Et le magicien du jour auquel nous rendons hommage, c’est Radu Lupu!

C’est lui, le pianiste qui ne pouvait s’exprimer que par la musique. Il le disait lui-même : " Je ne me fie pas aux mots, mais seulement à la musique. " Radu Lupu s’en est allé, sur la pointe des pieds, le 17 avril dernier, sans mot dire. Mais sa musique a parlé pour lui, et quelle musique! Radu Lupu, au fond, était le pianiste de l’instant, de l’instant suspendu, inimitable, intense, sur la brèche, et que nul ne peut attraper. Pas même les micros, qui le glaçaient. Certains ont tout de même capté de grands moments de concerts et d’enregistrements de disques,  qui restent des incontournables.

Mais Radu Lupu avait la passion de l’absolu musical. Il ne s’agissait pas pour lui de faire de la musique mais d’être la musique. Pour cela, une incroyable économie de moyens, un retour à l’essentiel, qui parfois devenait vertigineux. Radu Lupu, c’était, pour l’anecdote, la chaise à dossier pour jouer du piano plutôt que la classique banquette, c’était aussi une passion pour le vin, c’était un concert unique et privilégié dans une petite ville plutôt qu’une représentation dans une grande salle, c’était le chant au piano, la spontanéité et la sincérité absolue, totale et sans concession, c’était aussi le piano anti-percussion!

Pétri d’angoisses dès ses débuts avant de monter sur scène, Radu Lupu ne semblait avoir qu’un seul but : restituer le cœur d’une partition comme s’il l’inventait au moment-même. On parlait de lui comme d’un magicien du clavier tant les sonorités qu’il en sortait étaient inouïes. Radu Lupu était né en 1945 en Roumanie, où il a étudié avant de partir pour Moscou. Durant toute sa vie, il n’a eu de cesse de cibler l’essentiel, la quintessence de la musique, avec un sens aigu de la nuance, et pas seulement la nuance dynamique, comprenez-là que Radu Lupu était l’anti-manichéisme absolu, il était le nuage féérique sur les touches du piano!

Une seule chose à faire, désormais, c’est écouter : Radu Lupu s’exprime par la musique, celle de Schubert dont il était si proche, oserais-je dire qu’il était la musique, tout simplement? Le texte et les mots disparaissent, seule subsiste la magie.

Telle est la question

Quel magicien du piano ne pouvait s’exprimer que par la musique?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

En musique, qu’est-ce qu’une sourdine et à quoi sert-elle ?

Telle est la question !

Articles recommandés pour vous