RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Quelle est la facture des tests PCR pour la sécurité sociale ?

La question du jour

Combien les tests PCR ont-ils coûté à la Belgique depuis le début de la crise ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 févr. 2022 à 18:38 - mise à jour 16 févr. 2022 à 22:09Temps de lecture2 min
Par Arnaud Ruyssen

A l'heure où certains préconisent de revoir la stratégie de testing et de moins recourir aux tests PCR, Déclic a voulu établir la facture de ces tests, depuis le début de la crise. L'INAMI n'ayant pu nous communiquer que des données partielles (s'arrêtant en septembre 2021) nous avons décidé de faire nos petits calculs. 

47 € puis 40 € remboursés par test

Il faut d'abord noter que les tests PCR effectués depuis mars 2020 n'ont pas tous fait l'objet du même remboursement. Pour les laboratoires de biologie clinique, le montant du remboursement a d'abord été fixé à 47,18 € par test. Ce prix a ensuite été diminué, à compter du 1er mai 2021, principalement en raison de la diminution des prix des réactifs qui servent à effectuer ce test. Il a été établi à 40,44 €, montant de remboursement toujours pratiqué à ce jour.

Cependant certains tests, une minorité, sont effectués dans le cadre d’une plate-forme fédérale (plate-forme bis) qui a été mise en place avant l’hiver 2020 et qui rassemble 8 pôles universitaires de notre pays. Pour ces centres d'analyse-là, les tests sont remboursés à la hauteur d’une trentaine d’euros. C’est lié au fait que, pour cette plate-forme, l’État est intervenu pour payer certains investissements en matériel, qu'il fournit les réactifs et garantit également un nombre minimal de tests pouvant être facturés chaque jour, qu'ils soient effectués ou non. Ce nombre minimal était de 2000/jour par pôle universitaire au départ et a été ramené aujourd'hui à 750/jour. Une sorte de matelas de sécurité donné aux laboratoires universitaires afin qu’ils maintiennent une capacité de tests toujours disponible. Ce "matelas" justifie également qu’ils reçoivent, par test, un montant inférieur à celui remboursé aux autres laboratoires.

Un montant global estimé d'1,2 milliards €

Tenant compte de ces différents prix, nous avons pu trouver dans les chiffres de Sciensano, le nombre de tests effectués avant et après le changement de prix ainsi que le nombre d'analyses effectuées directement par la plateforme fédérale. 

Entre le début de la crise et le 1er mai 2021, quelques 11 millions de tests ont été effectués pour un montant de remboursement global de 518 millions € (chaque test étant remboursé à 47,18 €). Depuis lors, ce sont plus de 14 millions de tests qui ont été remboursés à hauteur de 40,44 €... total estimé : 569 millions €

Du côté de la plateforme fédérale, Sciensano recense 3.6 millions de tests qui, si on les multiplie par un montant remboursé de 29 €, aboutissent à un total de 105 millions €.

Au global, pour les plus de 28,7 millions de test effectués, on peut calculer une facture de 1,19 milliards €

Une facture sans doute sous-évaluée

Ce prix estimé n'est en réalité qu'une partie de la facture totale de la stratégie de testing. Il ne prend pas en compte la mise en place, un peu partout en Belgique, de grands centres de prélèvements (Drive In) avec tout le personnel nécessaire, ni le remboursement aux généralistes de certains prélèvements. Il n'intègre pas non plus les aides directes fournies à certaines universités et certains hôpitaux pour acheter des équipements dédicacés à ces tests, sans compter les tests payés mais non-effectués dans le cadre du "matelas de sécurité" assurés aux partenaires universitaires de la plateforme de test. 

La facture réelle des tests PCR est donc probablement encore bien plus lourde… de quoi alimenter aujourd'hui les débats pour une redéfinition de la stratégie de testing, à l'heure où Omicron a en partie changé la donne épidémique.

Articles recommandés pour vous