RTBFPasser au contenu
Rechercher

Telle est la question !

Quelle est la seule œuvre de Mozart dans la tonalité de Mi mineur ?

17 mai 2022 à 11:59Temps de lecture1 min
Par Clément Holvoet

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’y a qu’une seule œuvre que Mozart ait écrite dans la tonalité de mi mineur. Il faut dire que c’est une tonalité particulièrement triste et sombre, et pour cause. Il s’agit de la Sonate pour violon et piano numéro 21, ou K. 304 pour suivre le classement habituel des œuvres de Mozart.

Telle est la question

Quelle est la seule oeuvre de Mozart dans la tonalité de Mi mineur ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Cette 21e Sonate pour violon et piano, Mozart la compose à Paris, alors âgé de 22 ans. Nous sommes en 1778. En réalité, c’est l’une des périodes les plus tristes de sa vie. Il n’a plus d’argent, et doit trouver un poste quelque part. Il pensait découvrir un lieu accueillant dans la capitale française mais il n’en est rien. Ses compositions n’intéressent pas, et le prodige du clavier qu’il était semble avoir été oublié par les parisiens ! Le baron von Grimm qui l’avait pris sous son aile quand il était enfant ne le soutient plus. Aucun espoir de trouver une aide financière de ce côté donc. En somme, on ne veut pas de lui à Paris, et Mozart est déprimé, comme on dirait aujourd’hui. Il évoque dans l’une de ses lettres à son père n’avoir ni chaud ni froid, et n’avoir de plaisir à rien ! On comprend mieux dès lors d’où vient cette triste tonalité de mi mineur de cette Sonate pour violon et piano ! Sonate qui, de plus, est brève : deux mouvements seulement. Elle est composée d’un Allegro suivi d’un Tempo di menuetto. L’Allegro s’ouvre sur un étonnant unisson, presque froid, jusqu’au staccato des deux instruments. Un jeu colérique. Le Tempo di menuetto, quant à lui, exprime toute la tristesse de Mozart tant il respire la nostalgie.

Quelques mois après l’écriture de cette sonate, c’est la perte de sa mère qui vient ternir encore un peu plus ce séjour parisien. Anna Maria Mozart décède en effet le 3 juillet 1778 alors qu’elle est en tournée avec lui à Paris. Comme une image de ce triste moment, il nous donnera à entendre sa 8e sonate pour piano, en la mineur. Décidément, à Paris en 1778, Mozart a l’âme triste !

La 21e Sonate pour violon et piano est donc sa seule œuvre dans la tonalité de mi mineur, écrite dans un moment tourmenté de sa vie où il n’était ni reconnu ni soutenu et ni même considéré ! La colère qui précède une tristesse aux portes du désespoir, c’est tout cela que contient cette Sonate.

Sur le même sujet

En musique, qu’est-ce qu’une sourdine et à quoi sert-elle ?

Telle est la question !

La Conversation avec le chef Raphaël Pichon « Mon éveil à la musique s'est faite dans l'idée d'une naissance au collectif »

La Conversation

Articles recommandés pour vous