RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tendances Première

Quelle nutrition adopter lorsqu’on fait du sport ?

Tendances Première : Le Dossier

Y-a-t-il une nutrition spécifique pour les sportifs ? Avec Myriam Kamouh

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Y a-t-il une nutrition spécifique pour les sportifs et sportives ? Les beaux jours donnent envie de bouger et c’est tant mieux. Vous pratiquez un sport assidûment ou de manière occasionnelle ? Vous pédalez, courez, sautez, nagez, soulevez, tirez, poussez, frappez, lancez… ? Quels que soient votre sport ou vos objectifs sportifs, vous pouvez optimiser vos résultats et vos performances grâce à une nutrition adaptée : un apport en bons nutriments, bien assimilés et au bon moment. Une nutrition calibrée vous protégera aussi des risques de blessure et améliorera votre récupération. On en parle avec Myriam Kamouh, Coach en nutrition et certifiée en nutrithérapie, dans Tendances Première.

Casser les idées reçues

La société a changé son point de vue quant à l’alimentation liée au sport. On trouve de plus en plus d’articles parlant du véganisme ou du végétarisme et du sport qui ne sont plus vus comme incompatibles. Terminé les Stallone qui avalent des cruches d’œufs crus et les régimes 100% viande et poudres protéinées.
 
Les idées reçues sont pourtant encore très nombreuses dans les esprits. Non, manger un plat de pâtes nature, plein de sucres lents, juste avant une compétition n’est absolument pas une bonne idée. La digestion va demander une grosse dépense d’énergie, est qui plus est, les glucides ont un effet calmant. Ils ne vont pas vous booster juste avant votre effort physique, au contraire, ils vont plutôt vous endormir. Il faut donc manger un repas minimum 3 heures avant l’effort annoncé.
Et il ne faut évidemment pas manger n’importe quoi. Notre coach en nutrition préconise un repas protéiné avec de bonnes graisses. Si on n’a pas le temps ou l’occasion de manger ce genre de plat, un petit en-cas au moins une heure avant est conseillé. Il doit être composé de sucres rapides pour vite servir de source d’énergie : une banane bien mûre ou des dattes par exemple, tant que c’est naturel (attention aux barres et en-cas protéinés qu’on vous vend dans le commerce et qui ne contiennent pas toujours les bons éléments nutritifs).

Vive les fruits et légumes

Ça, c’est avant de fournir un effort physique en particulier. Mais qu’en est-il lorsque l’on se lance dans une pratique sportive sur le long terme ? La clé de la bonne nutrition se trouve dans les aliments antioxydants : fruits et légumes sont essentiels. En effet, la pratique du sport provoque une importante oxygénation, et donc un "stress oxydant". Votre corps et vos muscles s’oxydent plus vite, il faut donc compenser avec des aliments antioxydants.
L’exercice physique provoque également un surplus d’acidité dans les tissus. Pour contrer ce déséquilibre entre les minéraux qui "basifient" notre corps et les acides dus au sport, il est important d’avoir une alimentation pauvre en produits d’origine animale. Sans pour autant en arriver au véganisme, il est nécessaire de consommer des aliments alcalinisants qui vont tamponner cette acidité. Sans quoi, pour diminuer cette acidification, notre corps va aller puiser là où les minéraux sont présents : nos articulations et nos os. Leur déminéralisation peut entraîner plus facilement des blessures, puisque tout notre système articulaire est fragilisé. Un conseil de pro pour éviter cela : un jus de légumes frais, c’est une véritable bombe nutritionnelle.
 
Myriam Kamouh nous donne tout un tas de conseils sur les aliments idéaux à ingérer et répond aux questions des auditeurs et auditrices.

Sur le même sujet

Mangez la bouche ouverte, c'est meilleur !

Nutrition

Eby Brouzakis analyse la victoire de Juliette Thomas aux Mini-Forges

Le 8/9

Articles recommandés pour vous