Belgique

Qui est concerné par le seuil de pauvreté en Belgique ?

© Getty Images

05 sept. 2022 à 18:45 - mise à jour 06 sept. 2022 à 06:21Temps de lecture3 min
Par J. Istace

"Tout augmente" est l'un des constats le plus souvent fait ces dernières semaines. De fait, le prix de l'énergie atteint des sommets et les Belges ne savent plus vers quoi se tourner pour faire des économies, notamment pour se chauffer cet hiver. Une augmentation du coût de la vie qui fait craindre à plusieurs observateurs que davantage de Belges ne passent sous le seuil de pauvreté.

Qui est concerné ?

Pour la Belgique, le seuil de pauvreté est fixé en 2021 à un revenu de :

- 1.287 euros net par mois pour une personne isolée

- 1.673 euros net par mois pour un ménage 1 adulte + 1 enfant

- 2.059 euros net par mois pour un ménage 1 adulte + 2 enfants

- 1.930 euros net par mois pour un ménage avec 2 adultes

- 2.316 euros net par mois pour un ménage 2 adultes + 1 enfant

- 2.703 euros net par mois pour un ménage 2 adultes + 2 enfants < 14 ans

RTBF Info

Ces revenus minimaux sont fixés en fonction du revenu des ménages. Les ménages et les revenus étant différents d'une famille à l'autre, le calcul des revenus en fonction des différentes compositions de ménage se fait sur base d'échelles d'équivalence.

13,1% de la population belge connait un risque de pauvreté, c'est à dire un risque d'avoir des revenus disponibles en dessous du seuil de risque de pauvreté.

RTBF Info

Un chiffre en baisse depuis 2018 où 16,4% de la population connaissait un risque de pauvreté mais en 2022, et notamment suite à la crise énergétique, la tendance risque de s'inverser. 

Bientôt plus de Belges en dessous du seuil de pauvreté ?

Oui selon l'économiste Bruno Colmant: "Je crois que ce pourcentage va augmenter à 40%. C'est gigantesque. Il va falloir mettre en place des mesures particulières comme limiter le prix de l'électricité, donner des aides directes aux ménages, comme on l'a fait pendant la crise du COVID."

Une augmentation du nombre de personnes concernés par ce risque de pauvreté augmenterait également le risque de voir d'autres phénomènes de colère sociale apparaître selon l'économiste: "Il va y avoir des phénomènes d'impayés, de familles qui vont sombrer complètement et l'on voit déjà maintenant des familles qui prônent la désobéissance en matière de remboursement des factures d'énergie, dont les impayés s'accumulent auprès des distributeurs et des producteurs."

Où est-on le plus touché ?

De grandes différences séparent les différentes régions du pays. La situation la plus précaire concerne la région de Bruxelles-Capitale avec 24,9% de la population dont les revenus se situent en dessous du seuil de pauvreté, suivie de la région wallonne (Province du Hainaut en tête avec 19,3%, la province de Liège avec 18,7% et 17,2% pour la province de Namur) puis de la région flamande, le taux le plus faible étant situé en Flandre orientale avec 6,6%.

stabel

Comment ce calcul a-t-il été fait? 

Le critère appliqué pour mesurer le risque de pauvreté monétaire est le seuil de 60% du revenu net médian. Il s'agit de l'application de la notion européenne de "seuil de pauvreté".

Un seuil qui ne permet pas de vivre dignement selon une étude "pauvreté, logement et énergie" réalisée par l'Institut pour un développement durable (IDD) qui estime qu'une personne isolée a besoin d'au moins 1530 euros/mois pour vivre plus ou moins dignement.

Quelles aides sont prévues ?

Le seuil de pauvreté n'est pas un critère direct qui sert de base à l'obtention d'une quelconque aide. 

Logement social?

Le seuil de pauvreté ne détermine pas si une personne peut être candidat à la location d'un logement social. En effet, dans chaque région, des revenus minimums sont demandés pour introduire une demande. Les voici :

- A Bruxelles

- En Wallonie

- En Flandre

Tarif social énergie?

Le seuil de pauvreté ne détermine pas si une personne peut être candidat à l'accès au tarif social de l'énergie.

Voici les conditions à remplir pour en bénéficier.

Le tarif social pour l'énergie est accordé dans la majorité des cas de manière automatique, il n'y a aucune démarche à entreprendre.

Revenu d'intégration sociale?

Le seuil de pauvreté ne détermine pas si vous êtes éligible à l'accord d'un revenu d'intégration sociale. Ce sont les CPAS qui font le calcul en fonction de votre composition familiale, vos revenus, votre capacité à travailler,... et les demandes affluent en ce moment.

Sur le même sujet

Lutte contre la pauvreté : les réseaux s’alarment de la paupérisation "sans précédent" de la population

Belgique

Christine Mahy : "S’appauvrir par le logement, par l’énergie, par les revenus, c’est foutre en l’air un pays"

Belgique

Articles recommandés pour vous