Icône représentant un article audio.

Week-end Première

Qui était Michel Magne, figure majeure mais méconnue du rock et de la variété ?

Par Ouï-dire

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Michel Magne est connu non seulement pour ses musiques de films (la série des Fantômas, des Angélique, des 0SS117 ou encore le cinéma de Jean Yanne) mais aussi pour ses recherches expérimentales au Château d’Hérouville, en France, dans les années 60 et 70. A travers la bande dessinée 'Les amants d’Hérouville' de Yann Le Quellec, Pascale Vanlerberghe retrace, tout en musique, le parcours et la vie du compositeur, dans ce château qui fut un véritable condensé des années 70 et de la pop culture.

Le château d’Hérouville est une demeure du 18e siècle, dans le département du Val-d’Oise, en France. Ce château a abrité secrètement les amours de Frédéric Chopin et George Sand mais pas que… 

Musicien avant-gardiste, électron libre de la jet-set des années 1950, le compositeur de musiques de films Michel Magne connaît la reconnaissance avec des musiques de films grand public.

Au château d’Hérouville, il va créer ses studios mythiques, il va découvrir l’amour fou, rassembler les plus grands créateurs - Luciano Berio, Michel Colombier ou encore Pierre Boulez - et artistes de l’époque - Elton John, David Bowie ou Iggy Pop -, et révolutionner le sens de la fête. 

Editions Delcourt

"Ce qui choquait le plus mon entourage, c’était mon habitude de mêler le très sérieux au farfelu, à l’impossible", disait-il.

Mais après les sommets viendront les gouffres, quand il verra les dettes s'accumuler.

Pascale Vanlerberghe rencontre Yann Le Quellec, cinéaste et scénariste de cette bande dessinée "Les amants d’Hérouville", parue aux éditions Delcourt dans la collection Mirages (2021), avec les dessins de Romain Ronzeau. Une BD qui n'élude pas la part sombre de Magne, des accès de violence de ses dernières années jusqu'à son suicide.

Sophia Morizet/Gamma-Rapho via Getty Images

Articles recommandés pour vous