La Grande Forme

Radioactivité : quels effets et risques pour notre santé ?

© RTBF

La guerre en Ukraine a suscité un intérêt grandissant des Belges pour les comprimés d'iode. Ils craignent en effet les risques nucléaires. Mais quels sont-ils ? Et qu'est-ce que la radioactivité finalement ? Le point dans "La Grande Forme" avec le Pr François Jamar, Chef de service adjoint médecine nucléaire aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

La radioactivité

La radioactivité est un phénomène naturel qui existe depuis l’origine de l'Univers (il y a des milliards d'années) lorsque les atomes se sont formés. Pour simplifier ; c’est une propriété qu’on certains atomes, d’avoir un excédent d'énergie et de retourner à cette énergie, explique le Pr François Jamar, Chef de service adjoint médecine nucléaire aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Deux grandes sources d'irradiations 

  1. Le fond radioactif ; on est tous irradiés tous les jours de notre vie par le bruit de fond radioactif qui vient de l’espace “cosmique”. Contre cette radioactivité, on ne sait rien faire. Cela dit, dans certaines circonstances, les radiations naturelles peuvent être artificiellement augmentées C’est le cas du radon, par exemple. Le radon est un gaz qui se dépose dans les poumons et qui induit un risque du cancer poumon. Il est variable d’une région à l’autre... Pour l’éviter, il faut éviter le confinement et être enfermé dans sa maison.

  2. Les utilisations médicales ; dans ce cas, on prend le rapport risque-bénéfices en considération. Le risque doit toujours être plus faible que l’exposition. Si on estime qu’un patient à une pneumonie, on va justifier la radio des poumons par le bénéfice-risque. La justification aux radiations médicales doit être nécessaire. Étant donné que nous sommes exposés tous les jours à de la radioactivité naturelle, c’est quasiment impossible de mesurer le taux de radioactivité après une radio. Donc on utilise un risque théorique, à partir de l’extrapolation des hautes doses. Autrement dit, il ne faut pas en abuser. Mais il ne faut pas s’en priver lorsque c’est nécessaire.

Radioactivité : un réel danger ?  

"C’est réducteur de dire que la radioactivité est dangereuse. Dans certains cas, la radioactivité est utile pour la population. En imagerie médicale, par exemple" souligne à nouveau notre expert. 

Avant d'ajouter : pour l’ensemble de la population, le plus dangereux en cas d’explosion radioactive, c’est la contamination et la radiation externe par des particules radioactives qui sont dans l’air, ou ultérieurement, de la chaîne alimentaire. Par exemple, si l’herbe est contaminée et que les animaux mangent l’herbe, ça risque d’entrainer des contaminations humaines... Ou encore un autre exemple : la contamination des céréales. 

Autrement dit, si une bombe atomique tombe sur Bruxelles, le plus important c’est les dégâts qu’elle va causer (destruction, contamination de l’air etc...), plus que les impacts sur la santé.

Directement sur le corps humain, les effets néfastes sont plutôt liés aux dégâts qui sont produits sur l’ADN de notre code génétique et qui fait en sorte que nos cellules fonctionnent. L’exposition même à la radioactivité peut provoquer des dommages cellulaires au niveau de l’ADN. Si de l’iode radioactive nous contamine, il y a des risques pour la glande tyroïde.  

Quand prendre des capsules d’Iode ?  

C’est toujours utile de s’approvisionner et d’aller à la pharmacie pour avoir des capsules d’iode, à disposition chez soi. Par contre, il ne faut pas les prendre n’importe comment. Et rappelons que la probabilité qu'un nuage d’iode radioactif arrive en Belgique est très faible... Alors prendre de l’iode de façon intempestive est inutile. Ça peut même avoir des effets néfastes sur l’organisme. Et attention : les capsules d’iode ne protègent la population que par rapport aux iodes radioactifs.  

Par ailleurs, l’ensemble de la population ne doit pas en prendre : en Belgique, on considère qu’il faut en prendre jusqu’à 40 ou 45 ans sauf pour les femmes enceintes... Le bénéfice pour les personnes âgées n’est pas établi et les capsules risquent même d’être plus nocives que bénéfiques pour les personnes âgées. Chez les 70-80 ans, c’est là qu’il y a les effets les plus négatifs.

Radioactivité : quels effets et risques pour notre santé ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

 

Dans l’idéal, il faut prendre la capsule d'iode dans les 12 à 24 h qui précède l’exposition. Mais évidemment, dans la plupart des cas, on ne sait pas quand la contamination peut se produire ! Si elle se produit de manière très brutale, il faut prendre la capsule aussi vite que possible. 

"Elle est gratuite et est délivrée sur base de la carte d’identité. Ce sont des boites de 10, et suffisent en général pour une famille. La dose maximale en une prise est de 2 comprimés. Ne surtout pas en prendre 3 fois par jours. C’est inutile !", conclut le Pr Jamar. 

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous