RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Moyen-Orient

Raid israélien en Cisjordanie : 3 Palestiniens tués dont un chef militaire

Un homme est assis dans une maison détruite à Gaza le 8 août dernier.
09 août 2022 à 11:08Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Marine Lambrecht

Trois Palestiniens, dont un haut commandant du mouvement Fatah, ont été tués et des dizaines blessés lors d’un raid mardi de l’armée israélienne à Naplouse en Cisjordanie occupée, deux jours après la fin d’une opération israélienne meurtrière dans la bande de Gaza.

Selon le ministère palestinien de la Santé, trois Palestiniens ont été tués lors de l’opération dans la vieille ville de Naplouse, au cours de laquelle des tirs ont été échangés entre activistes palestiniens et forces israéliennes.

L’armée israélienne a elle fait état de deux morts palestiniens : Ibrahim al-Nabulsi, un haut responsable des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, branche armée du mouvement Fatah du président Mahmoud Abbas, et un autre combattant.

Le corps d’Ibrahim al-Nabulsi a été transporté par une dizaine d’hommes armés à l’hôpital Rafidia de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël, où des centaines de Palestiniens se sont rassemblés.

"Notre réponse sera à la hauteur du crime", a affirmé dans un communiqué la branche armée du Fatah, en confirmant le décès de Nabulsi.

Le ministère palestinien de la Santé a identifié les deux autres morts comme étant Islam Sabbouh, 25 ans, et Hussein Taha, 16 ans.

Selon le Croissant-Rouge palestinien, 69 Palestiniens ont été blessés par balle, dont au moins quatre sont dans un état critique, lors de heurts liés à l’opération israélienne.

Les services de sécurité israéliens (police, armée et renseignement intérieur) ont indiqué avoir mené un raid, en utilisant une roquette, contre une résidence où logeait Ibrahim al-Nabulsi, soupçonné par Israël d’être impliqué dans une série d’attaques anti-israéliennes.

 

Sur le même sujet

Cisjordanie : un Palestinien tué par les forces israéliennes, selon le ministère palestinien

Monde Moyen-Orient

Articles recommandés pour vous