RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Vidéo

Raïssa et Killian vivent la galère des couples mixtes en Belgique

Raïssa et Killian, la galère des couples mixtes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

19 févr. 2022 à 07:00Temps de lecture10 min
Par Laura Jadot

En 2017, Raïssa et Killian se rencontrent pendant leurs études à l’Université Libre de Bruxelles. Une fois leur diplôme en poche, ils décident d’emménager ensemble pour continuer leur histoire. Seulement, tout ne se passe pas comme prévu : il est belge et elle est brésilienne. "Ça parait tellement simple pour les autres de se dire 'et si on se mettait en couple ?', mais pour nous, non." 

Le jeune couple aimerait mener une vie paisible à Bruxelles, mais légalement, il n’a pas le droit : Raïssa ne possède pas de titre de séjour à long terme et donc, elle ne peut pas rester et habiter en Belgique. Pour stabiliser la situation, ils doivent introduire une demande de regroupement familial. Pour l’instant, elle a été rejetée à deux reprises. Le hic ? Les revenus de Killian ne sont jugés "ni stables, ni réguliers". Selon l’Office des étrangers, "le regroupant  (ndlr : la personne qui accueille la personne étrangère)  doit disposer d’au moins 1.738,98net/mois". Killian étant un jeune indépendant, ses revenus n’atteignent pas cette somme. " Cette loi discrimine énormément de gens. En Belgique, tout le monde ne gagne pas 1600 € nets", dit-il. Raïssa, elle, a un CDI et paie ses impôts, mais son salaire n’est pas pris en compte dans la demande de regroupement familial. 

Raïssa et Killian se font aider par l’association " Amoureux, vos papiers ! ". Leur histoire, racontée sur la page de VEWS, n’est pas unique. Ils ont deux souhaits : pouvoir vivre sereinement et que cette loi de revenus stables soit modifiée. 

Articles recommandés pour vous