WRC

Rallye d’Ypres : l’image, la surprise, la déception… 6 faits marquants de l’épreuve belge

WRC - Rallye d'Ypres 2022 : Victoire d'Ott Tanak

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ott Tanak (Hyundai) a remporté dimanche le Rallye d’Ypres, neuvième manche de la saison 2022 du WRC. L’Estonien a devancé Elfyn Evans (Toyota) et Esapekka Lappi (Toyota).

Partis à la faute durant l’épreuve, Kalle Rovanpera (Toyota) et Thierry Neuville (Hyundai) ont récolté respectivement cinq et trois unités.

Retour sur six faits marquants du week-end.

L'image : les sorties

Ypres est un rallye piégeux, on a encore pu s'en rendre compte durant ce week-end. Un petit écart, un léger sous-virage, une corde mal négociée et vous atterrissez presque automatiquement dans un fossé ou un wateringue. Quand, en plus, ça se produit à 120 ou 140 km/h...

Kalle Rovanpera (Toyota) est sorti dès la 2e spéciale, Craig Breen (Ford) est parti à la faute samedi, tout comme Thierry Neuville (Hyundai). Adrien Fourmaux (Ford) a lui tenu jusqu'au dimanche. Ajoutez à cela l'escapade dans un champ de Gus Greensmith (Ford) et vous obtenez cinq pilotes WRC dans le décor.

La déception : Ford

Dans le coup durant de la première manche de la saison avec la victoire de Sébastien Loeb, l'équipe Ford galère depuis lors. Le pilote numéro 1, Craig Breen, marque trop peu de points. Troisième au Monte-Carlo et deuxième en Sardaigne, il vient d'enchainer trois abandons. Il pointe seulement à la 6e place du championnat.

Adrien Fourmaux, de son côté, collectionne les abandons tandis que Gus Greensmith a baissé de plusieurs tons alors qu'il avait débuté la saison par deux cinquièmes places. Finalement, seul Sébastien Loeb semble parvenir à exploiter le plein potentiel de la Puma.

La surprise : Neuville se loupe

La surprise de cette manche belge, c'est la sortie de Thierry Neuville (Hyundai). Autoritaire à domicile, leader avec pratiquement vingt secondes de mieux que son plus proche poursuivant, le Belge est parti à la faute dans un enchainement qui ne semblait pas si compliqué.

Personne ne s'attendait à cette sortie... à commencer par lui-même. Elle est venue ruiner un rallye parfaitement maitrisé. Embarqué dans une saison complexe, notre compatriote aurait bien eu besoin des 25 unités de la victoire, à domicile qui plus est. Il se retrouve dorénavant au quatrième rang du championnat.

Rallye d'Ypres : Neuville part à la faute dans la 15e spéciale et doit abandonner

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La confirmation : Hyundai et Tanak

Deuxième victoire consécutive pour Hyundai, qui revient presque au niveau de la Toyota. L'équipe sud-coréenne a travaillé énormément et ça semble porter ses fruits.

Ott Tanak confirme également, décrochant sa troisième victoire de la saison, après la Sardaigne et la Finlande. L'Estonien ne sera pas champion du monde vu l'avance de Kalle Rovanpera, mais il prépare, comme son team, de la meilleure des manières la saison prochaine.

On pointera une autre confirmation, celle d'Esapekka Lappi (Toyota). Le Finlandais est un excellent pilote et récolte régulièrement des unités pour son team. Il est monté trois fois sur la troisième marche du podium en six apparitions cette année.

La spéciale : Rovanpera dans le décor... dès l'ES2

Mathématiquement, même si la possibilité était très mince, Kalle Rovanpera pouvait être sacré champion du monde ce week-end. On a vite compris que ce ne serait pas le cas. Dès la deuxième spéciale, le pilote finlandais a été piégé par le parcours d'Ypres.

Un petit écart de trajectoire, un bolide qui file dans un wateringue... et voilà un des candidats à la victoire éliminé de manière précoce. Son abandon a naturellement changé des choses sur cette course. Ca a aussi marqué le début d'un rallye assez fou, haletant de bout en bout.

Sortie impressionnante et tonneaux de Kalle Rovanpera dans la 2e spéciale au Rallye d'Ypres

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La phrase : Neuville et Tanak... un souci vite résolu

Indiquant subir un problème de transmission samedi, Ott Tanak a été 'charrié' par Thierry Neuville quelques minutes plus tard. Le Belge mettant en doute, avec une certaine ironie, les propos de son équipier. L'Estonien a réagi en fin de journée, précisant que deux équipiers devaient se serrer les coudes plutôt que de se 'battre'.

"J’aurais dû mentionner que c’était un jeu. Tanak a fait un super rallye jusqu’ici, Evans aussi. C’était une belle bagarre. Les soucis rencontrés par mon équipier n’ont pas été très sévères je crois donc les chronos étaient toujours là. Visiblement, il va falloir qu’on parle. Je vais aller lui parler, on verra bien. Il a certainement mal compris ma déclaration", soulignait Neuville à notre micro.

De fait, les deux hommes se sont parlés et le malentendu a totalement disparu.

Rallye d'Ypres : quelques images fortes de l'édition 2022, victoire d'Ott Tanak
Rallye d'Ypres : quelques images fortes de l'édition 2022, victoire d'Ott Tanak Hyundai Motorsport / Toyota Gazoo

Articles recommandés pour vous