L'info culturelle

Raoul Servais, entre magie et réalisme, au Musée BELvue à Bruxelles

Raoul Servais, Les lumières du port
09 févr. 2022 à 02:56 - mise à jour 09 févr. 2022 à 09:09Temps de lecture1 min
Par Pascal Goffaux

Raoul Servais est un grand nom du cinéma d'animation. Né à Ostende en 1928, le peintre-cinéaste invente avant l'avènement du numérique la servaisgraphie qui permet l’incrustation de personnages filmés en vues réelles dans des décors dessinés.

Le court métrage Harpya recourant à ce système de trucage lui vaut une Palme d'or à Cannes en 1979. Il poursuit l'exploration du procédé avec son seul long métrage Taxandria sorti en 1994 et il perfectionne son invention en réalisant Papillons de Nuit inspiré par l'univers du surréaliste Paul Delvaux : dans une gare, des femmes aux seins nus attendent le train du soir et s'animent.

Raoul Servais est un fabuleux créateur d'imaginaires qui a rendu hommage dans son film Pegasus à l'expressionnisme flamand de l'école de Laethem-Saint-Martin : le vieux maréchal-ferrant a les traits anguleux et les poignes puissantes comme les paysans dans les tableaux de Constant Permeke. Ce n'est pas un hasard si le Mu.ZEE d'Ostende consacre une aile permanente à l'œuvre de Raoul Servais aux côtés d’Ensor et de Spilliaert.

Don à la Fondation Roi Baudouin

Raoul Servais Harpya
Raoul Servais, Taxandria
Raoul Servais, Sirène

Le cinéaste a fait don d’une grande partie de ses archives à la Fondation Roi Baudouin. La collection compte plus de deux cents pièces : des travaux graphiques, des celluloïds, des décors, des affiches, des photos et des objets, la première caméra fabriquée à l’aide d’une boîte à cigares et la Palme d’or du festival de Cannes.

Une exposition organisée au musée BELvue présente l’homme et l’œuvre, sa relation à la ville d’Ostende et à ses peintres, ses processus de création et ses thématiques. Le pouvoir et le totalitarisme sont constamment à l’œuvre dans ses films. La résistance contre l’oppression a animé Raoul Servais pendant toute sa vie, lui qui a connu, enfant, la guerre et la misère et s’est employé par l’image à vaincre la nuit.

Le Grand Gaillard est un nouveau court métrage, réalisé en collaboration avec Rudy Pinceel. Il aborde la guerre des tranchées et délivre un message de paix. Esquisses et travaux préparatoires dans l’exposition. Sortie prévue le 15 novembre.

Raoul Servais, Entre magie et réalisme, exposition ouverte au musée BELvue jusqu’au 6 mars 2022, commissariat François Schuiten.

Raoul Servais au micro de Pascal Goffaux.

Sur le même sujet

Fernando Botero va "Au-delà des formes", au BAM à Mons

L'info culturelle

David Hockney à Bozar par Sophie Lauwers, la nouvelle directrice générale de l’institution

L'info culturelle

Articles recommandés pour vous