RTBFPasser au contenu
Rechercher

Politique

Rapport des experts sur le pouvoir d’achat : limiter notre vitesse à 100 km/h, plus sûr, plus écologique et plus économique, on l’avait testé

Lever le pied: bon pour le portefeuille!

On n'est pas des pigeons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Réduire la vitesse à 100 km/h sur toutes les autoroutes belges : ce n’est pas la proposition principale, mais c’est sans doute une de celles qui fait le plus de bruit dans le rapport intermédiaire du panel d’experts qui conseillent le gouvernement fédéral sur la manière de faire face à la crise énergétique actuelle et au choc économique de la guerre en Ukraine.

 

"Si les citoyens veulent économiser en roulant moins vite, ils peuvent le faire, c’est une bonne recommandation. Mais les autorités ne devraient pas l’obliger, sous prétexte d’une mesure pour le pouvoir d’achat", a réagi jeudi auprès de Belga le président du CD&V Joachim Coens.

L’Open Vld a la même vision des choses, selon la ministre flamande Lydia Peeters.

 

 

Cette proposition est pourtant loin d’être neuve : en mars dernier déjà, Groen, via le député Stijn Bex, lançait l’idée d’un abaissement temporaire de la vitesse maximale sur les autoroutes en journée de 120 à 100 km/h. " Les prix à la pompe explosent, justifiait-il. Une voiture qui roule moins vite consomme moins de carburant. Ce n’est pas seulement bon pour le portefeuille : en conduisant un peu plus lentement, on s’assure aussi d’une circulation plus sûre, un air plus sain et moins de bruit ".

L’Institut VIAS avait fait le calcul : rouler à 100 km/h permet d’économiser théoriquement environ 20 euros par 1000 km parcourus, que l’on conduise une voiture essence ou diesel. Ces résultats peuvent légèrement varier selon la taille et la consommation moyenne du véhicule.

Pour vérifier cette affirmation, une équipe des Pigeons avait roulé deux fois sur un même tronçon d’autoroute, d’une distance de 115 km, entre Jambes et Habay-la-Neuve, parcourant le trajet à 120 km/h puis à 100 km/h au volant d’une voiture moyenne gamme avec un petit moteur essence.

  1. Le premier trajet à 120 km/h : temps de parcours à 1h07 et consommation de 7,84 litres d’essence. Le plein avait coûté 14,42 €.
  2. Le deuxième trajet à 100 km/h : 1h20 pour arriver à Habay-la-Neuve. La consommation d’essence s’élevait à 6,11 litres. Le plein avait coûté 11,24€.

 

L’économie réalisée était de 3,18 euros sur un trajet d’une distance totale de 115 km, ce qui revient à une économie de 27,65 euros sur 1000 km.

Attention, le jour du test, 1 litre d’essence coûtait 1,839€ à la pompe, alors qu’il est aujourd’hui au-delà de 2,1 euros pour la 95 (E10) : si les prix restent si élevés, l’économie pourrait donc s’avérer plus importante encore, de plus de 30 euros pour 1000 kilomètres…

Sur le même sujet

Un automobiliste sur trois limite sa vitesse sur l'autoroute à cause du prix du carburant

Belgique

Articles recommandés pour vous