RDC : au moins 5 tués et 8 blessés dans une attaque dans le Sud-Kivu

Soldats Banyamulenge. Cette opération a été menée par la "coalition Ngumino Twigwaneho", composée de Banyamulenge, en représailles à d'autres attaques conduites récemment dans les hauts-plateaux de Fizi.

© Tous droits réservés

15 nov. 2021 à 14:49Temps de lecture1 min
Par Belga

Au moins cinq personnes ont été tuées et huit blessées dans une attaque attribuée à des milices d'autodéfense dans la nuit de dimanche à lundi dans la province du Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique (RDC), a-t-on appris de source militaire.

Selon le porte-parole de l'armée dans la région, le major Dieudonné Kasereka, cette opération a été menée par la "coalition Ngumino Twigwaneho", composée de Banyamulenge (Tutsi congolais aux lointaines origines rwandaises, ndlr), en représailles à d'autres attaques conduites récemment dans les hauts-plateaux de Fizi.

L'attaque de dimanche soir a eu lieu à Mikenge, en territoire de Mwenga, à une quarantaine de km au nord de Minembwe, dans une région en proie à des conflits entre groupes armés constitués sur des bases communautaires (Banyamulenge, Bafuliro, Babembe, Banyiundu...).

Des enfants, des femmes et des vieillards figurent parmi les victimes, a précisé le major Kasereka, ajoutant qu'une douzaine de maisons avaient été brûlées. Selon lui, l'armée a riposté lundi matin et libéré des villageois qui avaient été pris en otages.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous