Monde

RDC : un nouveau front ouvert par d’anciens rebelles dans l’Est

Un Casque bleu de la Monusco à Rugari, le 28 janvier 2022

© Glody MURHABAZI

29 janv. 2022 à 13:11 - mise à jour 29 janv. 2022 à 13:11Temps de lecture1 min
Par AFP

Au pied du volcan éteint Mikeno, dans l’est de la République démocratique du Congo, des villages entiers sont déserts. Leurs habitants ont fui cette semaine des affrontements violents entre l’armée et les ex-rebelles du "M23", qui auraient fait une trentaine de morts parmi les militaires.

"Nous avons inhumé hier (jeudi) 30 corps de soldats" au camp militaire de Rumangabo, près du parc national des Virunga, explique à l’AFP Jean Bosco Kazibat, membre de la Croix-rouge locale. "Deux autres, des officiers, ont été ramenés à Goma", chef-lieu de la province du Nord-Kivu, à une cinquantaine de km au sud, ajoute-t-il.

Des sources locales établissaient mercredi à plus d’une vingtaine le nombre de militaires, dont un colonel, tués dans la nuit de lundi à mardi dans l’attaque d’une position de l’armée à Nyesisi, sur le territoire de Rutshuru, attribuée au "mouvement du 23 mars".

Les forces armées de RDC (FARDC) n’ont pas communiqué sur ce bilan mais évoqué sur les réseaux sociaux leur riposte "à l’arme lourde" ayant visé les collines temporairement occupées par les rebelles.

Selon des représentants de la société civile, les rebelles ont eux aussi perdu des hommes mais, disent-ils, il est impossible de savoir combien parce qu’ils les ont inhumés avant de se retirer.

Le M23, également appelé "Armée révolutionnaire du Congo", est issu d’une ancienne rébellion tutsie congolaise du Nord-Kivu jadis soutenue par le Rwanda et l’Ouganda, pays frontaliers de cette province en proie depuis plus de 25 ans aux violences de nombreux groupes armés.

Défait en 2013 par l’armée congolaise, le M23 refait parler de lui depuis début novembre, quand il a été accusé d’avoir attaqué plusieurs positions militaires.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous