RTBFPasser au contenu
Rechercher

Re-Cycle

Re-Cycle : Des disques qui n’auraient jamais dû sortir…

14 mai 2022 à 06:45Temps de lecture2 min
Par Frederic Vandecasserie

Le vintage et ses réinventions dans la pop culture avec ''Re-Cycle'',

le samedi à 8h45 dans ''Bed & Breakfast'' sur Classic 21 !

Re-Cycle

Des disques qui n’auraient jamais dû sortir…

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Il n’y a donc que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Et je vais vous expliquer que certains musiciens sont loin d’en être, des imbéciles. Et on commence par du très lourd. Puisque c’est de Kraftwerk dont il s’agit. Jusqu’ici, ils n’avaient sorti leur album "Remixes" qu’en version digitale, c’était déjà en 2020. Là, le disque sort enfin en format physique. Ce disque, qui sort en double cd ou triple vinyle, regroupe des remix des standards du groupe effectués par Kraftwerk eux-mêmes, mais aussi par Orbital, François Kevorkian, Hot Chip et bien d’autres. Dernier détail : les collectionneurs seront ravis d’apprendre que le remix de "Radioactivity" par William Orbit, qui ne figurait que sur un très rare maxi-américain, figure bel et bien sur ce disque.

Et cette manie n’épargne personne ni aucun genre, puisque c’est finalement à l’occasion du "Record Store Day 2021" qu’Elton John sortait ce qui aurait dû être son tout premier album : " Regimental Sergent Zippo ". Ce disque a finalement été remisé aux oubliettes, et c’était "Empty Sky" qui sortait finalement quelques mois plus tard comme étant le premier album d’Elton John.

Dans un autre genre, on vient aussi de nous annoncer la sortie prochaine de "Camille", un album de Prince qui devait sortir en 1997. Là, c’est Jack White qui en a acheté les droits pour pouvoir le sortir. On devrait le voir arriver dans quelques mois.

Et puis, des fans ont aussi reconstitué des albums qui ne sont jamais sortis. Ces projets d’albums ont été reconstitués car certains titres, à la base destinés à un album, ont fini sous forme de face B ou ont été joués en concert, voire sont apparus sur des compilations et étaient dès lors désignés comme des "inédits". Ces disques sont disponibles sous forme de bootlegs ou se trouvent sur internet. Leur qualité est forcément très variable, mais c’est plus pour la passion de la recherche que pour l’audiophilie que l’on écoutera ces disques.

Il n’y en a qu’un album avorté connu dont il ne subsiste aucune trace, c’est le "Household Objects" de Pink Floyd. Sur ce disque, le Floyd ne voulait enregistrer que des chansons non pas à base d’instruments de musique, mais à base d’objets du quotidien, comme des ustensiles de cuisine, des outils, ou encore en froissant des sacs en plastique. Le disque devait sortir après "The Dark Side of the Moon" mais a finalement été abandonné et les bandes détruites. Les deux seuls morceaux qui ont survécu sont "Wine Glasses" et "The Hard Way".

 

Loading...

Sinon, on peut donc trouver une version du "Electric Nebraska" de Springsteen, qui devait être le pendant électrique de l’extraordinaire album "Nebraska". Est aussi assez facilement trouvable un dernier album du Velvet Underground qui aurait dû sortir après "Loaded".

Plus récemment, Blur avait renoncé au disque "Britain versus America", et la plupart des titres se sont finalement retrouvés sur "Modern Life is Rubbish".

Par ailleurs, dans le style bien sympa, sachez encore que Weezer a mis sur le Net l’intégrale de ses maquettes pour l’album "Song from the Black Hole", un album qui, une fois de plus, n’est finalement jamais sorti.

Et on termine par un bootleg assez rare et historique ! C’est celui de Green Day qui s’appelle "Cigarettes and Valentine". Les bandes de ce disque avaient été volées et se sont mystérieusement retrouvées sur le web. L’occasion de voir que le groupe a bien fait d’enregistrer le somptueux "American Idiot" à la place. Sur ce coup-là, on va dire qu’on n’a pas perdu au change !

Sur le même sujet

Lecture à emporter en vacances

Re-Cycle

Re-Cycle : Le Rock vu de l’intérieur

Re-Cycle

Articles recommandés pour vous