RTBFPasser au contenu
Rechercher

Re-Cycle

Re-Cycle : La Musique utilisée comme Instrument de Torture…

12 févr. 2022 à 07:45Temps de lecture2 min
Par Frederic Vandecasserie

Le vintage et ses réinventions dans la pop culture avec ''Re-Cycle'',

le samedi à 8h45 dans ''Bed & Breakfast'' sur Classic 21 !

Re-Cycle

La Musique utilisée comme Instrument de Torture...

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dans le genre : ce n’est parce qu’on en parle plus que cela n’existe plus, on revient sur la musique utilisée comme instrument de torture. On en avait assez bien parlé lorsqu’on avait découvert que des prisonniers afghans à Guantanamo étaient soumis à 16 heures non-stop de Metallica à un volume infernal, tout ça suivi de 4 heures de silence total. Et il paraît que seulement 4 jours de ce traitement suffisent à vous rendre dingue et à vous faire perdre tous vos repères. Et on n’en doute pas…

Et c’est évidemment la même chose dans l’autre camp. Par exemple un Américain détenu en Irak s’est retrouvé soumis à ce régime à coups de Metallica, mais aussi AC/DC, Pantera, Nine Inch Nails et même Queen. Et l’ex-détenu a expliqué que même s’il était fan de Queen à la base, entendre " We Will Rock You " à plein volume répété durant des heures ne lui avait pas plu du tout ! Pire, même, puisqu’il a expliqué que certains sons de guitare lui faisaient carrément peur maintenant, tant ils lui rappelaient de mauvais souvenirs.

Mais on découvre maintenant qu’il n’y a pas que le métal ou le rock qui ont été utilisés ! Par exemple, Christopher Cerf, qui écrit des chansons pour " Sesame Street ", a été scandalisé d’apprendre que certains de ces titres avaient servi les mêmes objectifs.

En fait, les recherches sur les interactions entre le corps et la musique datent des années 50. Au début, l’idée était surtout de passer à des chants partisans du camp opposé à des prisonniers à longueur de journée pour les " désendoctriner ", comme on disait alors. Et ce n’est que vers les années 80 que l’on a découvert que la musique à plein volume pouvait carrément être utilisée comme une arme.

Face à ce fléau, certains musiciens sont montés au créneau, comme Tom Morello. Qui allait carrément jusqu’à réclamer des minutes de silence lors de ses concerts pour protester contre le fait que cette technique soit largement utilisée, et que cette torture était parfois infligée par des morceaux de ses Rage Against the Machine ou Audioslave.

D’autres se sont réjoui que l’armée américaine se serve de leur musique dans sa lutte contre le terrorisme. James Hetfield de Metallica, que l’on a connu plus malin et inspiré, allant même jusqu’à se dire " enchanté que sa musique puisse servir à faire comprendre à des terroristes le mal qu’ils faisaient. "

Bref, le débat part un peu dans tous les sens ! Mais deux choses sont certaines : tout d’abord, cette technique de torture n’a toujours pas été abolie par les autorités des différents pays concernés, alors qu’il serait plus que temps. Et puis, surtout, tout ceci nous montre que contrairement à ce que l’on pense souvent, la musique ne sert pas toujours à adoucir les mœurs. Bien au contraire…

Un documentaire qui fait parfaitement le tour de la question :

 

Loading...

Sur le même sujet

Lecture à emporter en vacances

Re-Cycle

Re-Cycle : Des villes très Rock’n’Roll

Re-Cycle

Articles recommandés pour vous