Réchauffement climatique : la Wallonie allonge la saison de baignade

La Wallonie allonge la saison balnéaire

© Carl Smith - Getty Images/fStop

02 avr. 2021 à 06:34 - mise à jour 02 avr. 2021 à 06:34Temps de lecture1 min
Par Nicolas Rondelez

La Wallonie prend en considération les conséquences des changements climatiques. Et cela concerne la saison balnéaire qui sera désormais plus longue. La Région wallonne compte 24 zones naturelles de baignades reconnues. Actuellement, on ne peut y faire trempette qu’entre le 15 juin et le 15 septembre. Mais avec le réchauffement climatique, le thermomètre n’attend plus l’été pour afficher des températures suffisantes pour donner l’envie de se rafraîchir au bord de l’eau.

Jeudi, sous l’impulsion de la ministre Céline Tellier, le gouvernement wallon a donc étendu la saison balnéaire. Cette année 2021 sera une année de transition et la baignade sera autorisée du 1er juin au 30 septembre. Mais à terme, l’autorisation de piquer une tête s’étendra du 1er mai au 30 septembre. Soit deux mois de plus qu’actuellement.

"L’extension de la saison balnéaire était nécessaire en Wallonie afin d’adapter l’ouverture des sites officiels de baignade wallons aux changements climatiques de plus en plus marqués et notamment aux printemps de plus en plus chauds", a commenté la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier. La ministre qui souligne également la nécessité d’offrir un accès plus long à la nature en général, besoin essentiel que démontre la longue crise sanitaire actuelle. "Une des priorités du gouvernement wallon", conclut la ministre.

Lieux de baignades : règles à respecter

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les étangs de Recht à nouveau repris comme zone de baignade autorisée

Regions Liège

Articles recommandés pour vous