RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'info culturelle

Reculer les murs au Musée Horta, la touche des papiers peints

Christophe Hefti, la chambre de Simone

Reculer les murs, la nouvelle exposition du Musée Horta, est présentée jusqu’au 14 novembre dans le cadre de Brussels Design Septembre. Elle réunit cinq créateurs qui investissent quatre pièces et habillent les murs de papiers peints.

Le titre est tiré d’une citation d’Henry van de Velde.

Le papier peint ornemental recule le mur, parce qu’il participe quand même du dehors qu’il évoque. Il suggère la vie sans plus l’affirmer.

Les artistes interviennent dans des pièces qui ne sont pas ornées de peintures murales d’origine : le bureau de Victor Horta et son fumoir, la chambre de Simone Horta et son boudoir.

A lire aussi : Reculer les murs : Carte blanche sur papier coloré au musée Horta

Chevalier-Masson, fumoir (1)
Chevalier-Masson, fumoir 2
Chevalier-Masson, fumoir 3
Pierre Marie, bureau 1
Pierre Marie, bureau 2
+7

Le duo Chevalier-Masson illustre par la dynamique des courbes le mode de circulation alternée entre les maîtres et les domestiques à l’intérieur des murs. Pierre Marie est un ornementaliste scrupuleux des codes de l’Art Nouveau. Christophe Hefti, ancien collaborateur de Dries Van Noten, imagine un papier de lune qui accompagne les cauchemars de la fille de Victor Horta. Nicolas Stolarczyk rappelle le lien entre l’art psychédélique et le revival de l’art nouveau au tournant des années’60 et ‘70.

Benjamin Zurstrassen, le conservateur du Musée Horta, est au micro de Pascal Goffaux.

Sur le même sujet

Le papier peint dépoussière les traditions dans nos habitations

Maison

Raoul Servais, entre magie et réalisme, au Musée BELvue à Bruxelles

L'info culturelle

Articles recommandés pour vous