Economie

Recyclage : les facteurs pourront collecter le petit électro

© Belga

Recupel et bpost lancent ce vendredi, à l'occasion de la journée internationale des déchets électroniques, un nouveau service permettant aux habitants de remettre leur petit électro usagé au facteur qui viendra leur livrer un colis. Le principe, baptisé "Recupel Retour", sera d'abord testé dans 6 communes.

49 millions d'appareils inutilisés

GSM, chargeurs, câbles, casques, montres connectées, lampes de poche, rasoirs...  Au total, 49 millions d'appareils inutilisés prennent la poussière au fond d'une armoire ou d'un tiroir, à la maison ou au garage, alors qu'ils contiennent de précieuses matières premières ou qu'ils pourraient être recyclés, selon une étude récente de Recupel menée en Belgique. Pour pouvoir récupérer une partie de ces objets "dormants", bpost et Recupel lancent une opération test dans 6 communes: Anderlecht, Ixelles, Rixensart, Geel, Mol et Louvain. 

"Les habitants de ces communes pourront remettre du petit électro usagé à leur facteur chaque fois que celui-ci viendra leur livrer un colis à domicile. bpost acheminera ensuite ces appareils chez Recupel où ils seront soigneusement triés et préparés en vue de leur réemploi ou recyclage", expliquent l'ASBL et l'entreprise publique.

Pas les grands appareils

Il y a cependant quelques consignes à respecter. Pas question de confier au facteur les grands appareils comme les frigos, fours à micro-ondes ou sèche-linge. L'électro usagé doit être placé dans une boîte en carton qui ne doit pas dépasser 50x30x30 cm ni peser plus de 30 kg. Les piles et les batteries doivent avoir été préalablement enlevées.

"Les habitants des communes sélectionnées recevront bientôt une brochure d'information avec une étiquette d'expédition dans leur boîte aux lettres", précisent encore bpost et Recupel.

"On fait d'une pierre deux coups: si les citoyens peuvent donner à leur facteur leur grille-pain cassé ou leur smartphone défectueux, on les aide à faire du tri dans leurs armoires", commente Petra De Sutter, Vice-Première ministre et ministre de la Poste. "C'est bon pour l'environnement, puisque les objets défectueux ne finissent plus dans le sac poubelle ou n'atterrissent plus dans nos rues. Le facteur veille à ce que les appareils électroniques défectueux soient collectés séparément et Recupel s'occupe de la suite des opérations."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous