Red Flames

Red Flames – Serneels avant Belgique-France : "Garer le bus devant notre but n’est pas une bonne idée"

© AFP or licensors

13 juil. 2022 à 16:51Temps de lecture2 min
Par Erik Libois (à Rotherham)

Un duel de voisines, au surplus un 14 juillet : les Red Flames négocient du lourd, jeudi à Rotherham, face à la France, l’un des leaders mondiaux du football féminin. Un match qui aura lieu dans le coquet New York Stadium, le stade de Rotherham United (D2 anglaise, capacité : 12.000 places), qui a accueilli le duel France-Italie. Et dont la pelouse en mode billard laisserait rêveur tout amateur de football belge.

"C’est vrai que quand on voit de telles conditions de travail, on rêve d’avoir pareil chez nous" commente Ives Serneels, en roulant des orbites. "Cette qualité est typique des stades anglais… mais la pelouse de Tubize est tout aussi impeccable !" (clin d’œil)

A la veille du derby, pour la dernière conférence de presse officielle, le coach des Flames n’a pas démenti se trouver au pied d’un Everest du foot féminin.

"On savait depuis le début qu’on devrait affronter minimum un ténor : nous y voici. Il faudra être prêt dès la première minute : on a visionné le match contre l’Italie et la première période française était fantastique ! (sic) Il faudra bien réagir à chaque situation : si on concède des occasions, mais aussi si on se crée des espaces en contre. Il faudra aussi garder le focus en prévision de la suite, car dans une phase de poule, il y a 3 matches… Et chaque but peut peser dans les calculs finaux."

Ives Serneels : "Garer le bus devant notre but n’est pas une bonne idée"
Ives Serneels : "Garer le bus devant notre but n’est pas une bonne idée" © BELGA

Les Flames devront bien gérer leur entame de match. Le staff belge devrait opter pour un dispositif défensif renforcé.

"On ne stationnera pas pour autant le bus devant notre but, ça ne me semble pas être une bonne idée" réagit Serneels, référant aux déclarations de Tessa Wullaert après le duel contre l’Islande. "Mais c’est vrai qu’on aura besoin d’une organisation parfaite… Le cas échéant, il faudra aussi durcir le jeu et faire des fautes… Physiquement, on va vivre un match exigeant et on ne s’en sortira pas avec 11 joueuses : on aura besoin de tout le monde ! Chaque match, je me le fais dans la tête avant qu’il se joue, et forcément je m’attends à ce que la France mettre une grosse pression et se ménage des occasions. On devra être réaliste, compter sur la solidarité de nos lignes et exploiter chaque micro-possibilité. "

Janice Cayman : " J’évite les textos avec mes équipières de Lyon "

Les Flames ont aussi leur infiltrée dans l’Hexagone : Janice Cayman évolue depuis trois saisons à Lyon et jouera un rôle-clé, jeudi, sur le terrain et au vestiaire.

C’est vrai que c’est un match qui me chatouille, vu le nombre de filles que je connais en face " explique l’Anversoise, logiquement désignée face à la presse. " Je vais forcément tout donner pour être meilleure que d’habitude, mais non, je n’ai pas eu de contacts avec mes collègues de l’OL (clin d’œil). On a évité de s’envoyer des messages : chacune est dans son match et c’est très bien comme ça. Par contre, oui, j’ai commencé à tuyauter les autres Flames : demain, j’en parlerai encore avec les titulaires, en complément de ce que dira le coach. "

Janice Cayman : " J’évite les textos avec mes équipières de Lyon "
Janice Cayman : " J’évite les textos avec mes équipières de Lyon " © BELGA

La question étant bien sûr de savoir s’il y aura " la place " pour forger un résultat, vu la puissance de l’armada adverse.

Ce sera un match difficile, mais on ne doit pas avoir peur. On devra essayer d’être efficaces sur les contres qu’on va forger. C’est surtout notre 3e match, contre l’Italie, qui sera sans doute décisif, mais cela ne veut pas dire qu’on ne va pas tout donner contre la France. Cette équipe a montré contre l’Italie de quoi elle était capable… (NDLA : victoire 5-1… et 5-0 dès la pause) Mais même si on encaisse un but tôt dans le match, il faudra tout de suite remettre les têtes dans la bonne direction, sinon on perdra le fil. C’est dans n’importe quel match pareil… "

Articles recommandés pour vous