Vous l’avez tous remarqué sur votre facture d’énergie : elle est plus salée que les autres années ! À Bruxelles, neuf associations forment le " Réseau Habitat ". Un réseau qui aide les habitants à améliorer leur cadre de vie, notamment à diminuer leur facture énergétique. Nous avons suivi une séance de trucs et astuces.

Il y a quelques semaines, Alessia a emménagé dans son tout nouvel appartement. Elle veut partir sur de bonnes bases pour diminuer sa facture énergétique. Pour l’aider, elle a fait appel à "Une maison en plus". “Je suis passée d’un habitat traditionnel à un habitat basse énergie. J’avais envie de comprendre comme fonctionnait ma nouvelle maison” dit la nouvelle propriétaire.

Identifier l’habitat et les habitudes du ménage

Emmanuelle Vereecke, chargée de projet à " Une maison en plus ", accompagne Alessia. Première étape : identifier l’habitat et la situation de la résidente. Une des premières choses qu’on regarde dans nos visites c’est l’âge du bâtiment : est-ce un habitat plutôt ancien ou nouveau ? Tout va aussi dépendre de la situation de la personne : est-elle plutôt locataire ou propriétaire ? Les propriétaires, on va les diriger vers nos conseillers en rénovation pour étudier tout ce qui est enveloppe du bâtiment : la toiture, la façade, les châssis. Si nous sommes chez un locataire, nous allons surtout regarder les machines ; tout ce qui est boiler, réchaud car on sait que des électroménagers mal entretenus, ça consomme énormément " explique Emmanuelle.

Choisir de bons électroménagers

En plus de vos comportements, d’autres facteurs influencent aussi votre facture d’énergie : la composition du ménage, l’espace de votre habitat… mais aussi, le choix de vos électroménagers. “Si on installe des équipements plus performants avec des labels A-A +, c’est un petit investissement direct mais qui va être récupéré sur le long terme. Plus tôt on se rend acteur, plus tôt on va pouvoir éviter d’être dans des embarras financiers de ce goût-là" explique la chargée de projet.

Des petits gestes qui font la différence

Ces conseils, Alessia les a bien compris. Petit à petit, elle modifie ses habitudes. “Ici, moi je sais que nous avons l’est dans les chambres donc j’ouvre les tentures la journée pour profiter de la lumière du jour. Je retire toutes les prises : un appareil branché, même s’il est éteint, continue à consommer. Quand je prends ma douche, je place un seau et je récupère l’eau que je laisse couler au début en attendant que l’eau chauffe, puis je l’utilise pour arroser mes plantes ou pour nettoyer le sol. Ce sont des petits gestes très simples que tout le monde peut faire. Ce n’est ni compliqué, ni énergivore si on se donne le temps de le faire” dit-elle.

Autres conseils : utiliser des prises à interrupteurs, éteindre le chauffage la nuit, placer des réflecteurs derrière les radiateurs ou encore limiter le temps sous la douche à cinq minutes.

Pour Alessia, il faudra attendre la fin de l’année pour savoir si ses efforts ont payé.

Grâce à l’association, des ménages réussissent à diminuer par deux leur facture énergétique.

Sur le même sujet: JT 11/02/2022

Sur le même sujet

Economies d’énergie : les Belges vont-ils prendre leur douche dans les piscines publiques ?

On n'est pas des pigeons

Découvrez ce qui change pour votre budget en septembre

Le 6/8

Articles recommandés pour vous