RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Réforme des pensions : la retraite anticipée à partir de 60 ans dès 42 ans de carrière ?

Pension anticipée à partir de 60 ans dès 42 ans de carrière?
03 sept. 2021 à 02:28 - mise à jour 03 sept. 2021 à 05:25Temps de lecture2 min
Par MPJH & TDQ

La socialiste Karine Lalieux, ministre fédérale des Pensions, a peaufiné sa note sur la réforme des pensions. Une note qui balise en trois étapes les changements qu'elle présentera aux partenaires du gouvernement fédéral.

Dans cette note, il n’est pas question de revoir l’âge légal de départ à la pension, toujours fixé à 67 ans. Ce n’est pas prévu dans l’accord de gouvernement Vivaldi. Cependant, la ministre des Pensions envisage toutefois d’assouplir les conditions pour les départs anticipés.

Vers un retour du bonus pension ?

Dans un souci d’équité entre travailleurs, Karine Lalieux propose de revoir les règles pour la pension anticipée. Pour en bénéficier dès 60 ans, il faudra compter 42 années de carrière. Cette mesure permettrait notamment aux travailleurs ayant commencé leur carrière très jeune de partir un peu plus tôt. Il s’agit pour la plupart de métiers peu qualifiés et souvent pénibles. 

Dans cette réforme, la ministre des Pensions, envisage aussi en parallèle d’inciter les travailleurs à prolonger leur carrière. C’est pourquoi, un incitant pourrait être réintroduit pour encourager ceux qui souhaitent continuer à travailler au-delà de cette possible pension anticipée. Un bonus pension serait dès lors octroyé. Pour rappel, le bonus-pension avait été supprimé sous le gouvernement Michel. Cet incitant prendrait la forme d’un forfait journalier de deux euros par jour travaillé. La note prévoit aussi la possibilité de prendre sa pension anticipée de manière partielle et de continuer à travailler à mi-temps par exemple.

Pensions complémentaires généralisées

La ministre entend généraliser le recours aux pensions complémentaires, avec une contribution minimum de 3%. Une mesure qui devra faire l’objet de discussions avec les partenaires sociaux. Aujourd'hui, tous les travailleurs ne bénéficient pas de cette pension complémentaire. Et parmi ceux qui en bénéficient, 1 sur 4 seulement atteint cette barre des 3 %. Un travail de clarification de la législation et de la lutte contre les abus sera réalisé avec les interlocuteurs sociaux dans le respect de l’accord social conclu.

Pension minimum à 1500 euros : les conditions se précisent

C’était l’une des mesures phares de l’accord de gouvernement Vivaldi, la pension minimum à 1500 euros par mois. Le gouvernement fédéral entend l’augmenter d'ici 3 ans progressivement pour atteindre ce montant net d’ici 2024. Encore faut-il s'entendre sur les conditions d'accès à cette pension minimum.

Les partis de la majorité se sont déjà bousculés sur cette mesure en début de législature et tout récemment encore. Faudra-t-il 30 ans de carrière dont 20 ans de travail effectif comme le réclament les libéraux ? La Ministre ne veut pas aller au-delà des 10 ans, effectifs, et émet des conditions, notamment pour prendre en compte l'emploi des jeunes et celui des femmes, puisque 40% d'entre elles travaillent des temps partiels.

Les réalités familiales pourraient aussi être mieux prises en compte, comme les conjoints aidants et les parents d’accueil, de manière à leur favoriser l’accès à la pension minimum.

Invité de Matin Première (03/09/2021): Karine Lalieux

Sur le même sujet

Date de départ à la pension ? Montant de votre retraite ? Les réponses à vos questions

Economie

A quel âge peut-on prendre sa retraite dans les pays européens (carte)

Monde Europe