RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Réfugiés ukrainiens à Bruxelles : certains ont passé la nuit à attendre devant l'Institut Bordet, dans l’espoir d’une protection

Guerre en Ukraine: des réfugiés font la file devant le centre d'accueil Bordet (images du 08/03/2022)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les réfugiés ukrainiens arrivent en Belgique par centaines. Beaucoup seront accueillis par de la famille ici ou des proches, mais d’autres doivent demander des places dans des centres de Fedasil. Quoi qu’il en soit, tous doivent s’inscrire pour bénéficier de la protection temporaire offerte par l’Union européenne.

À Bruxelles, cela se passe dans les bâtiments de l’ancien hôpital Bordet. Ce mardi matin, la file était déjà longue : certains réfugiés ukrainiens ont passé la nuit à attendre sur le trottoir. Les premiers sont là depuis 20h00, la veille ; et vers 04h00 du matin, on recensait déjà une centaine de personnes. Depuis, la file ne cesse de s’allonger. Le dernier décompte policier fait état de 500 personnes mais à présent, ce chiffre doit sûrement être majoré.

Ces réfugiés ukrainiens sont encore plusieurs centaines ce mardi à attendre devant le centre d'accueil - dans l'ancien hôpital Jules Bordet - avec l'espoir de se voir offrir une protection temporaire de la part de l'UE et de la Belgique.
Ces réfugiés ukrainiens sont encore plusieurs centaines ce mardi à attendre devant le centre d'accueil - dans l'ancien hôpital Jules Bordet - avec l'espoir de se voir offrir une protection temporaire de la part de l'UE et de la Belgique. RTBF

Sur place, les réfugiés attendent dans le calme et surtout le froid ; certaines assises à même le sol, d’autres avec des couvertures déposées cette nuit par le Samusocial. Ils attendent l’ouverture des bureaux à 8h30 pour s’enregistrer en vue d’obtenir une protection temporaire. Sauf que l’administration est débordée, elle ne suit pas. Lundi, sur les 1500 Ukrainiens qui ont fait la file toute la journée, à peine la moitié a pu s’enregistrer.

"C’est important de débuter le processus administratif pour rapidement obtenir ta carte, nous a répondu Vlad, qui est à Bordet depuis 20h00 hier soir. Personnellement, je ne peux pas rester ici longtemps sans travailler parce que, vous voyez, les prix sont élevés et le niveau de vie aussi. Donc, je voudrais obtenir mes papiers pour trouver du travail. Surtout avec un diplôme européen, je ne pense pas que ça sera difficile. Le seul problème pour moi est d’obtenir un permis de travail."

Les personnes qui en ont besoin sont aussi redirigées vers des hébergements d’urgence. Mais l’Office des Etrangers demande à ceux qui ont déjà une solution de logement, par exemple dans des familles, de ne pas venir ici tout de suite.

Sur le même sujet

Protection temporaire : les exilés Ukrainiens peuvent désormais s’enregistrer au Palais 8 du Heysel

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : plus de 4.750 Ukrainiens enregistrés au centre Bordet à Bruxelles

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous