RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Réfugiés ukrainiens : Bart De Wever critique une nouvelle fois vivement le secrétaire d’État Sammy Mahdi

Bart De Wever (N-VA) et Sammy Mahdi (CD&V) – illustration

Le président de la N-VA et bourgmestre d’Anvers Bart De Wever a une nouvelle fois vivement critiqué dimanche la manière dont le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V) gère la question des réfugiés ukrainiens.

"Vous ne pouvez pas faire pire", a-t-il déclaré dimanche dans "Het Nieuws" (VTM).

Vous ne pouvez pas faire pire

Selon Bart De Wever, le secrétaire d’État Mahdi essaie de "se décharger de ses responsabilités".

Bart De Wever et Sammy Mahdi se sont affrontés à plusieurs reprises au cours des dernières semaines au sujet de l’approche du dossier des réfugiés.

"Mauvaise décision"

Le président de la N-VA soutient que Sammy Mahdi accumule les erreurs. Selon Bart De Wever, c’était une "mauvaise décision" d’accorder automatiquement aux réfugiés de guerre un statut protégé, leur conférant certains droits sociaux comme celui le revenu d’insertion.

Le chef de file de la formation nationaliste flamande estime que Sammy Mahdi renvoie trop facilement la responsabilité aux citoyens, aux Régions et aux autorités locales. Il aurait été préférable d’opter immédiatement pour des dispositions collectives à partir desquelles il eût été possible de proposer ensuite, par exemple, une offre d’enseignement.

Offre de logements

En attendant, le secrétaire d’État Mahdi exhorte les régions à fournir rapidement une offre de logements. Selon lui, des places supplémentaires sont nécessaires rapidement. Le niveau fédéral est prêt à prévoir et à coordonner la "phase fédérale" si nécessaire.

Mais cette offre est accueillie froidement par le président de la N-VA. "Épargnez-moi de cela. C’est déjà perdu. Il n’arrive déjà pas à régler l’enregistrement", a-t-il commenté à ce sujet.

Guerre en Ukraine: extrait JT 15/03/2022

Sur le même sujet

Lors de la fête d'été de la N-VA, Bart De Wever fustige à nouveau le gouvernement fédéral : "Il est difficile de s'imaginer pire"

Belgique

Valérie Van Peel, vice-présidente et "doux visage" de la N-Va, quittera la politique après un vote négatif sur le dossier de l'amiante

Politique

Articles recommandés pour vous