RTBFPasser au contenu
Rechercher

Dans l'air du temps

Régine et les petits papiers : une histoire inspirée par Serge Gainsbourg

03 mai 2022 à 12:12Temps de lecture1 min
Par Réal Siellez

Régine qui en 2002 sortait un livre de mémoire qui s’intitulait " mes pt’is papiers " et qui a cette occasion était venue à la RTBF donner une idée de l’ampleur de sa vie, et notamment en chanson… et tout ça au micro d’une légende de la maison : Jean pierre Hautier

 

Gainsbourg n’était pas le premier à lui écrire des chansons. C’est Charles Aznavour avait déjà composé pour elle en 1965.

Alors soyons clair, ce n’est pas une grande voix. C’est une personnalité. A cette époque elle est déjà la reine de la nuit, ça fait neuf ans qu’elle a ouvert la première boite de nuit parisienne et c’est une icône de la nuit, tous ses amis dont Sagan, Renée Lebas, Emile Stern et tant d’autres la pousse à chanter.

Serge Gainsbourg avait, pour elle, une fascination et lui offrira le titre qui restera un air majeur de la chanson francophone.

Nous sommes également en 1965 sur un air de ragtime à la Scott Joplin

Gainsbourg rêve d’une Régine en botte sur un piano bastringue repoussant les limites de la nuit, gouailleuse, joueuse et désinvolte… et l’inspiration de ce tube est due au fait que Régine éveillait dans l’imaginaire de Gainsbourg un lien avec une grande de la chanson française d’entre deux guerres.

Et Gainsbourg lui-même chantait la chanson de Fréhel qui lui a inspiré les ptits papiers

Les petits pavés

Les petits pavés de Fréhel ont donné les petits papiers. Et quand Gainsbourg vient livrer pour la première fois en piano voix le titre, je vous cite Régine dis " A la minute, je me dis : “C’est ma chanson.” Il y a eu un silence absolu. Que ce serait mon tube, la chanson qui resterait, non seulement des douze qu’il m’a écrites mais de tout le répertoire français, je l’ai su immédiatement. "

Il faut aussi savoir de Régine, de son vrai nom Zylberberg c’était une survivante, une enfance traquée, un père a été déporté, elle-même a dû se cacher, et a vu emporté son premier fiancé, amour inconsolable de sa vie, par la gestapo et mort assassiné en déportation.

Régine c’est l’histoire d’une femme qui ne voulait pas dormir, qui ne voulait plus pleurer, et qui voulait plus que tout et par tous les moyens vivre

" Les p’tits papier " de serge Gainsbourg par Régine en 1965 sur le single du même nom, c’était dans l’air du temps, ça l’est toujours

Sur le même sujet

Anne-Marie David, tout le monde la reconnaîtra

Viva +

Articles recommandés pour vous