Belgique

Régularisation des sans-papiers : les négociateurs évoquent une trahison du secrétaire d’Etat à l’Asile, Sammy Mahdi

Béguinage / Les grévistes de la faim parlent de trahison

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 nov. 2021 à 09:31Temps de lecture1 min
Par Patrick Michalle avec agence

Les quatre négociateurs qui ont contribué au moins de juillet à la sortie de crise provoquée par la grève de la faim des sans-papiers appellent ce mercredi le gouvernement à reprendre le dossier des demandes de régularisation des grévistes. Ils estiment qu’ils ont été trahis par le secrétaire d’Etat à l’Asile, Sammy Mahdi.

Vendredi dernier l’Office des Etrangers avait précisé avoir envoyé un premier paquet de réponses aux personnes sans-papiers qui avaient fait une grève de la faim à Bruxelles du 23 mai au 21 juillet. Seules 15 réponses avaient été communiquées à l’Union des Sans-Papiers pour la Régularisation (USPR) et une seule d’entre elles était positive avait alors indiqué un des porte-parole de l’USPR.

Pour rappel plus de 400 demandes de régularisation ont été introduites. Les réponses seront envoyées par paquets dans les semaines à venir avait précisé le 29 octobre Dominique Ernould, le porte-parole de l’Office des Etrangers.

Mercredi de la semaine dernière, une occupante de l’église du Béguinage a recommencé une grève de la faim après avoir eu connaissance par son avocate d’une note interne de l’Office des Étrangers portant à croire que sa demande de régularisation allait être refusée.

Extrait JT 03/10/2021:

Sur le même sujet

Déception chez les sans-papiers grévistes de la faim : seule 1 personne sur 6 obtient la régularisation

Belgique

Crise de l’accueil : Fedasil dans l’impossibilité d’accueillir tous les bénéficiaires de l’aide internationale

Belgique

Articles recommandés pour vous