Inondations 2021

Reloger les sinistrés dans des logements modulaires : la solution qui a (très) peu convaincu

Afin d'aider les sinistrés des inondations torrentielles de 2021 à se reloger, la Région wallonne avait planché sur diverses solutions, dont celle des logements modulaires.

© Belga

11 janv. 2022 à 11:51Temps de lecture1 min
Par Simon Breem

C'était l'une des solutions pour reloger les sinistrés des inondations : les logements dits "modulaires". Il s’agit de modules préfabriqués, produits en usine, puis assemblés sur le terrain choisi. La Région wallonne s'était donné la possibilité de loger 3000 foyers dans ces logements. Mais finalement, seuls une centaine vont être occupés.

Le principe du logement modulaire, c'est de proposer à ceux dans le besoin d'habiter temporairement dans des structures légères et à faible coût, mais disposant d'un confort tout à fait décent (illustration).
Le principe du logement modulaire, c'est de proposer à ceux dans le besoin d'habiter temporairement dans des structures légères et à faible coût, mais disposant d'un confort tout à fait décent (illustration). © RTBF

En soi, c'est une grosse déception ! Notamment pour les entreprises qui avaient répondu à l'appel à projet et qui s’apprêtaient à fournir lesdits logements. Parmi elles, Préfabois, basée à Mariembourg. " On pouvait en fournir 300 en 12 semaines, nous a répondu, déçu, son directeur Laurent Riche. Mais au final, on nous en a commandés… 3 ! On avait pourtant beaucoup travaillé et on était motivé par ce projet. Donc, oui : c'est un peu la douche froide… "

Comment expliquer le peu de concrétisation du projet ?

Le ministre wallon du Logement, Christophe Collignon, rappelle que cette solution n'était qu'un choix parmi d'autres. Et qu’il s'est sans doute avéré trop compliqué à mettre en œuvre. Une explication confirmée par la Société wallonne du Logement (SWL). " Il faut que les terrains soient raccordés à l'eau, à l’électricité... et qu'ils ne soient pas en zone inondable ", explique Daniel Pollain, le porte-parole.

En l’occurrence, il s'est avéré que les terrains en possession des pouvoirs publics ne répondaient pas assez souvent à ces critères. Raison pour laquelle, au final, la solution des logements modulaires a été si peu exploitée.

Sur le même sujet...

JT du 30/07/2021

Sinistrés à reloger : des containers parmi les pistes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous