Icône représentant un article video.

Vuelta - Cyclisme

Remco Evenepoel "très motivé" et "un peu plus relax" avant son week-end en montagne : "Reprendre du temps n’est pas nécessaire"

Remco Evenepoel "très motivé" et "un peu plus relax" avant son week-end en montagne : "Reprendre du temps n’est pas nécessaire"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 sept. 2022 à 16:36Temps de lecture2 min
Par Cédric Lizin et Antoine Plouvin

Tombé sans gravité jeudi, Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) a passé une journée bien plus tranquille sur les routes de la treizième étape du Tour d’Espagne ce vendredi.

"Franchement, ça a été !, a souri le maillot rouge à sa descente de vélo. C’était une journée parfaite pour l’équipe. J’ai juste été dérangé par mes mains, mais c’était à cause de mes gants. Demain, je ne mettrai pas de gants, tout simplement !"

Le grimpeur belge a conservé ses 2 : 41 d’avance sur le Slovène Primoz Roglic (Jumbo Visma), qui a tenté de faire le sprint mais qui n’a pas trouvé des pourcentages assez élevés dans le faux plat final pour inquiéter les sprinteurs-puncheurs, dont le maillot vert Mads Pedersen (Trek-Segafredo), vainqueur en surclassement. Mais ce week-end, la montagne sera de retour sur les routes de la Vuelta…

"Les montées ne seront pas les plus dures, surtout samedi, a repris Remco Evenepoel. Dix kilomètres à 5%, puis huit kilomètres à 7%, ou quelque chose comme ça. Le danger, ce sera plutôt leur longueur, la chaleur et la fraîcheur. Ces choses décideront du résultat. Je me sens bien, et l’équipe est très motivée. On sait que si on passe ce week-end avec le même avantage sur nos adversaires que maintenant, on sera déjà loin ! On va essayer de ne pas perdre de temps et, si c’est possible, d’en reprendre encore un peu. Mais ce n’est pas nécessaire. C’est un peu comme jeudi : s’ils m’attaquent, et que je peux contrôler les deux derniers kilomètres, c’est parfait. Il y aura aussi une grosse bagarre pour le podium, nous, nous pouvons être un peu plus relax que les autres coureurs et les autres équipes. Et puis, il faut voir ce qu’il en sera avec le Covid-19 : certains commencent à rouler avec le Covid (Juan Ayuso, ndlr), c’est un peu bizarre."

Remco Evenepoel
Remco Evenepoel Belga

13e étape : Ronda > Montilla : Victoire de Mads Pedersen au sprint

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

L’analyse de Rodrigo Beenkens : "Evenepoel devra répondre positivement à ces trois énigmes pour gagner la Vuelta"

Vuelta - Cyclisme

Vuelta : Mads Pedersen tient sa victoire d’étape : "C’était le scénario parfait" qui n'ira pas aux mondiaux de cyclisme

Vuelta - Cyclisme

Articles recommandés pour vous