Jupiler Pro League

Renaud Emond : "Il faut que cette saison se termine le plus vite possible"

13 mars 2022 à 23:01Temps de lecture2 min
Par Christophe Delstanches

Le Standard a touché le fond face à Seraing (0-1). Au-delà de la défaite, c’est une équipe sans âme qui s’est inclinée dans le derby. Renaud Emond et Mehdi Carcela n’ont pas fui leurs responsabilités, en venant s’exprimer après la rencontre.

L’ex-Nantais n’est pas allé par quatre chemins : "C’était un match catastrophique. On s’est créé aucune occasion. On n’a pas fait le jeu. Je ne sais pas pourquoi on n’arrive pas à poser notre jeu, à jouer comme on devrait le faire, à mettre le feu au stade. Les supporters font leur travail en début de match, on pousse mais on n’arrive pas, je ne sais pas vous expliquer pourquoi".

Même son de cloche du côté de Mehdi Carcela : "J’ai jamais connu une situation où on était aussi bas. On n’a pas respecté l’adversaire en première mi-temps. On n’a pas mis l’intensité. Ils ont marqué. Puis c’était difficile de revenir même si on a eu des occasions. On doit faire beaucoup plus".

"On essaie mais on n’y arrive pas"

La semaine a été très agitée en bord de Meuse, avec l’annonce de la reprise du club par le fonds d’investissement "777 Partners"…

Une annonce qui n’a pas motivé les troupes, que du contraire, comme l’explique Mehdi Carcela : "C’est vrai qu’on devrait se battre pour montrer aux nouveaux propriétaires qu’on mérite d’être encore au Standard l’année prochaine. Personnellement je ne sais pas où je serai l’année prochaine, avec tous les changements qui auront lieu. Mais le Standard c’est chez moi, je serais déçu de partir après une fin de saison comme celle-là".

Renaud Emond a lui juste envie que ce cauchemar prenne fin : "On essaie mais on n’y arrive pas. Faut que cette saison se termine le plus vite possible pour nous, il n’y a rien qui va à tous les niveaux faut se remettre en question et préparer la saison prochaine. Quand je suis revenu au Standard, je savais que ça allait être compliqué. Moi j’aimerais rester au Standard, c’est le club de mon cœur".

"Je sais que Bruno Venanzi est triste de partir"

Les deux Standardmen sont également revenus sur le prochain départ de leur Président, Bruno Venanzi : "C’était vraiment un fanatique du Standard, maintenant tout va changer", déclare Carcela.

"Bruno Venanzi c’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup il a eu un rôle important dans mon développement et dans ma carrière je lui souhaite tout le meilleur je sais qu’il est triste de partir. C’est la vie on verra pour la suite", a conclu Renaud Emond.

Articles recommandés pour vous