RTBFPasser au contenu
Rechercher

A portée de mots

Rencontre avec Annie Lulu au sujet de son livre "La mer Noire dans les Grands Lacs"

Annie Lulu
22 févr. 2021 à 23:37 - mise à jour 22 févr. 2021 à 23:37Temps de lecture2 min
Par Axelle Thiry

Annie Lulu est née à Iasi, en Roumanie, d’un père congolais et d’une mère roumaine. Arrivée très jeune en France, elle étudie la philosophie, puis se consacre pleinement à l’écriture. La mer Noire dans les Grands Lacs est son premier roman.

Un roman plein de poésie que son auteur présente comme suit : "La mer noire dans les grands lacs, c’est la rencontre entre deux eaux, qui sont des eaux de naissance mais aussi des eaux de baptêmes en quelque sorte, pour le personnage principal du roman, Nili. Je trouvais intéressant que pour elle, qui a été plongée dans la mer noire de sa mère et les grands lacs de son père puisse être un personnage qui fasse le lien entre ces deux géographies".

Le personnage principal du roman, Nili, est d’abord une jeune femme née en Roumanie, dans une société raciste et meurtrie par la dictature, d’un père congolais et d’une mère roumaine. Nili naît donc de cette rencontre, qui est celle d’un homme et d’une femme, mais qui est aussi celle d’un pays et un autre, d’une langue et d’une autre, d’une langue et d’une autre et c’est tout ce chemin vers l’altérité qu’elle va accomplir tout au long de son histoire.

Présentation du roman

Rencontre avec Annie Lulu au sujet de son livre "La mer Noire dans les Grands Lacs"

"Née en Roumanie, dans une société raciste et meurtrie par la dictature, Nili n’a jamais connu son père, un étudiant congolais disparu après sa naissance. Surmontant au fil des ans sa honte d’être une enfant métisse, Nili décide de fuir à Paris où elle entend, un jour, dans la rue, le nom de son père : Makasi. Ce sera le point de départ d’un long voyage vers Kinshasa, à la recherche de ses racines africaines. Elle y rencontrera l’amour, le combat politique, la guerre civile et la mort. Et en gardera un fils, auquel s’adresse cette vibrante histoire d’exil intérieur, de déracinement et de résurrection.
Écrit d’une plume flamboyante, à la fois poétique, intense, épique et musicale, au carrefour des traditions balkaniques et africaines, ce premier roman sur la quête des origines bouleverse par sa profondeur et sa beauté."

Programmation musicale, signée Annie Lulu :

Bassekou KOUYATE feat. Andra KOUYATE et Vieux Farka TOUREBambugu Blues.

Surorile OSOIANUTrece-un noura ? pe sus.

Chava ALBERSTEINGute Zikaron.

Fanfara CIOCARLICAAsphalt Tango.

KOLINGA, en featuring avec Gaël FAYE - Kongo.

Dimba DIANGOLAFuma.

Jupiter BOKONJI et Okwess InternationalNa Kozonga.

Production et présentation : Axelle THIRY

Sur le même sujet

"Les Vilaines" de Camila Sosa Villada, une ode baroque à la culture transgenre

Chronique littérature

Articles recommandés pour vous