A portée de mots

Rencontre avec Jean-Luc Outers : "Hôtel de guerre" (Gallimard) et "Un temps immobile" (Le Taillis Pré)

Jean-Luc Outers

© Francesca Mantovani @ Gallimard

07 juin 2022 à 19:12Temps de lecture2 min
Par Axelle Thiry

Le 12 juin 2022 à 22 h 

L’air frais s’engouffrait dans la pièce glaciale et, m’approchant de la fenêtre, je sentis le vide béant sous mes pieds. Sarajevo plongée dans l’obscurité s’étendait au loin. Comme l’imposait le couvre-feu, on ne distinguait aucune lumière scintillant au cœur de la ville. J’imaginai le cours lent de la rivière et au-delà les cimes des montagnes enneigées. Hormis le souffle timide de la brise, quelques rares tirs de snipers et d’éphémères boules de feu explosant sur la colline, le silence enveloppait la nuit. Je me sentais au cœur des ténèbres l’hôte minuscule d’une planète inhabitée, astre au milieu des astres dont l’unique mouvement était désormais la rotation dans l’infini de l’univers. "

Un écrivain séjourne à l’Holiday Inn, l’hôtel où sont regroupés les journalistes du monde entier durant le siège de Sarajevo. Il y retourne vingt-cinq ans plus tard, hanté par le souvenir d’Anna, une anesthésiste romaine rencontrée dans un hôpital.

https://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/L-Infini/Hotel-de-guerre

Est-ce que la terre tourne sur elle-même en silence ? Aujourd’hui que je vis dans le silence du confinement, délivré du tintamarre des voitures, du grondement des avions, du sifflement des trains, du crépitement des marteaux-piqueurs, j’ai enfin trouvé la réponse. J’ai entendu ce son imperceptible surgissant de loin, pareil à celui des ailes d’un moulin propulsées par le vent. On se croyait enfermé et on entend enfin le son de l’univers.

Un temps immobile – Les éditeurs singuliers (editeurssinguliers.be)

Après des études de droit à l'Université de Louvain, Jean-Luc Outers entre dans le service public. Il publie son premier roman, L'ordre du jour, en 1987 aux éditions Gallimard. Il devient en 1990 Conseiller littéraire, responsable du Service des Lettres et du Livre au Ministère de la Culture de la Communauté Française, fonction qu’il a quittée en 2012 pour se consacrer à l'écriture. À ce titre, il était aussi éditeur de la revue "Le carnet et les instants", un bimestriel (aujourd'hui trimestriel) consacré à la promotion et à la diffusion des lettres belges de langue française. En 1992, Jean-Luc Outers a obtenu le prix Victor-Rossel pour Corps de métier, en 1995, le prix AT&T pour La Place du mort, et en 2008 le prix Victor-Rossel des jeunes pour Le Voyage de Luca. Il est également l’auteur de La Compagnie des eaux, Le Bureau de l'heure, Le Voyage de Luca, De jour comme de nuit (Actes Sud), Lettres du plat pays, avec Kristien Hemmerechts (La Différence), De courte mémoire, avec des dessins d'Hugo Claus (La Pierre d'Alun), Le dernier jour, avec un avant-propos de J.M.G Le Clézio, (Gallimard "L'infini") et Un temps immobile, avec des gravures de Simon Outers (Le Taillis Pré)

Programmation musicale (extraits):

Jean-Sébastien  BACH - Extrait des Variations Goldberg  BWV 988. Glenn Gould. CBS37779.

Franz  SCHUBERT - Le deuxième mouvement du Trio avec piano n°2 opus 22 D 929.  Frank Braley, Renaud et Gautier Capuçon. Warner 6328450.

Brigitte  FONTAINE, Areski BELKACEM - C'est normal .

Jean-Philippe  RAMEAU - Les Indes Galantes : l'Air des sauvages. Les Arts florissants sous la direction de William Christie. HM 901367 .

Leo  FERRÉ / Louis ARAGON - L’affiche rouge.

Jacques  DUTRONC et Françoise HARDY - Brouillard dans la rue Corvisart.

Production et présentation : Axelle THIRY

Réalisation : Katia MADAULE

Articles recommandés pour vous