RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Belges Histoires

Rencontre musclée entre un champion du monde et deux créatrices de talent

Rencontre musclée entre un champion du monde et deux créatrices de talent

Jaoud Achab, champion du monde de taekwondo, rencontre le Krjst Studio.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 juin 2022 à 09:04 - mise à jour 14 juin 2022 à 10:54Temps de lecture3 min
Par Agnès Adams

Quand un champion de taekwondo rencontre deux créatrices, ça déménage ! Justine De Moriamé et Erika Schillebeeckx sont deux designer textile qui ont créé ensemble le Krjst Studio. Ce nom est un mélange des lettres de leur prénom. Jaouad Achab est champion du monde de taekwonodo, rien que ça ! Ne dit-on pas que ce sport est un "art" martial. Gageons que nos trois artistes s'entendent à merveille !

Des créations textile géantes

Belges Histoires/RTBF

C'est lors de leurs études à la Cambre que Justine et Erika se rencontrent. Justine a besoin d'un mannequin pour présenter sa collection, Erika se propose. C'est le début d'une longue amitié et aussi d'un parcours professionnel commun. Elles ressentent en effet l'envie de se détacher un peu de la mode à proprement parlé. Fans de tapisserie, elles ont l'idée de se lancer dans la création textile murale. "C'est à la frontière de la mode, de l'art, du design et de l'architecture" explique Erika. Et c'est exactement ce qu'elles cherchent. Imaginer et créer des ambiances au travers de tapisseries géantes

Leur univers singulier, baroque et onirique connait vite un beau succès.

Elles sont aujourd'hui associées à un architecte et créent des meubles, du papier-peint, des imprimés pour le sol. "On a envie d'inspirer les gens, de leur donner des émotions.

On cache plein de choses dans nos oeuvres ce qui explique qu'elles parlent à l'inconscient des gens".

Leurs histoires transparaissent dans nos tissages !". 

Visite d'un champion du monde

Que peut-on faire quand on reçoit la visite d'un compatriote, champion de taekwondo ?

Et bien, mettre un casque, enfiler un gilet de protection et suivre un petit cours.

Jaouad a tout prévu.

"Le combat est aussi un art", nous dit-il.

"La manière de frapper, de bouger, de se déplacer, tout est joli". 

"Ca fait du bien, ça réveille les sens" conclut Erika.

Tout comme en création.

Tous nos sens entrent en action.

Et, comme dans le sport, il faut de la volonté, de la rigueur et une ouverture d'esprit sur le monde pour pouvoir progresser et s'épanouir. 

On ne sait pas si Justine et Erika iront s'inscrire à un cours de taekwondo, mais Justine y pense ! 

En tous cas, cette rencontre aura montré qu'on peut ressentir et transmettre des émotions à travers différentes disciplines, artistiques ou plus sportives.

en partenariat avec Wallonie-Bruxelles International

Sur le même sujet

Le chef Sang Hoon Degeimbre et le groupe Glauque : une rencontre dans "l'air du temps" !

Belges Histoires

Une architecte rencontre Jean Galler : une idée constructive !

Belges Histoires

Articles recommandés pour vous