Icône représentant un article video.

Regions Namur

Rénovation des écoles en FWB : pas du luxe pour certains établissements, comme celui du village de Dorinne à Yvoir

Les écoles bénéficiaires du plan de relance européen sont connues : 149 établissements de la Fédération Wallonie-Bruxelles vont se partager une enveloppe de 269 millions d’euros pour rénover leurs bâtiments.

Parmi les écoles choisies, il y a celle de Dorinne, un village d’Yvoir, où depuis 20 ans des préfabriqués censés être provisoires servent de classe voire de salle de gym bien trop étroite. "Le gros inconvénient, c’est que c’est très énergivore, déplore Christophe Galet, directeur des écoles de Dorinne et de Spontin (un autre village d’Yvoir). Ce sont des tôles, donc en hiver ça consomme énormément et même en été, déjà maintenant, on est obligés de mettre l’air conditionné sinon c’est invivable".

Passoires énergétiques

Avec l’enveloppe, la commune va construire de tous nouveaux bâtiments, qui rassembleront les écoles de Dorinne et de Spontin. Ce qui permettra, entre autres, de régler le problème de consommation d’énergie, important tant pour les préfabriqués que dans d’autres bâtiments plus anciens. "Certaines parties des écoles datent environ du début du vingtième siècle, détaille Patrick Evrard, le bourgmestre d’Yvoir. Même avec un certain nombre de rénovations énergétiques, cela reste malgré tout de relatives passoires énergétiques. Donc on aura ici des bâtiments qui seront aux meilleures normes, ce qu’on appelle le “Q -ZEN”, qui est un Quasi Zéro niveau d’Énergie consommée".

Au total, la commune d’Yvoir recevra un peu plus de 3 millions d’euros, à dépenser d’ici 2026.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous