Rentrée covid: les réponses d'un pédiatre aux questions d'une directrice d'école

Rentrée covid: les réponses d'un pédiatre aux questions d'une directrice d'école
31 août 2020 à 17:44 - mise à jour 31 août 2020 à 17:44Temps de lecture2 min
Par Catherine Tonero

J-1 avant le retour sur les bancs de l'école... Et encore beaucoup de questions autour de cette rentrée inédite. Pour en parler sur le plateau de CQFDSylvia Menvielle, directrice de l’école primaire Maria Assumpta à Laeken et Marc Hainaut, pédiatre au CHU Saint-Pierre.


►►► À lire aussi : "Que faire en cas de symptôme? " Et la garderie? La cantine?" : toutes les réponses à vos questions sur la rentrée scolaire au temps du coronavirus


 

1. Le port du masque par les enseignants sera-t-il suffisant?

C'est une observation corroborée par plusieurs études: les enfants ne sont pas le premier vecteur de la transmission du virus. En classe, le port du masque à l'école ne concernera que les plus de 12 ans et les adultes, lorsque ceux-ci donnent cours ou lorsqu'ils ne peuvent pas respecter la distanciation sociale entre eux ou avec les élèves.

Relayant une inquiétude partagée par de nombreux enseignants, Sylvia Menvielle se demande si le port du masque par ceux-ci sera suffisant pour éviter les contaminations? Marc Hainaut explique: "Les enseignants sont en contact avec des enfants vraisemblablement moins contagieux que des adultes, c'est donc moins dangereux pour un adulte d'être en contact avec un enfant plutôt qu'un autre adulte, collègue ou autre [...] Le port généralisé du masque vise à empêcher celui qui est malade de contaminer les autres, et on sait que c'est efficace, mais le masque protège aussi celui qui l'a mis et fait donc sens ici aussi".

2. Retours de zones rouges = quarantaine automatique?

Retours de zones rouges, quarantaine automatique?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

3. Comment réagir avec un élève malade cette année?

Comme chaque année, des enfants vont bientôt aussi développer des symptômes de diverses maladies ou de la grippe. "Les enfants sont souvent malades", rappelle la directrice d'école primaire, "avec des gros rhumes, etc. Alors comment réagir cette année? Isoler l'enfant dès le moindre symptôme? Rappeler le parent qui devrait quitter son travail sur le champ? Ce n'est pas facile".

Le pédiatre rappelle ici que "Sciensano a établi une liste de symptômes définissant ce que peut être un cas. Quand c'est de la fièvre, c'est facile, il y a une définition de la fièvre: de la température dépassant les 38 degrés, dans ce cas on est malade, ça peut être le covid ou autre chose, mais on a une infection probablement contagieuse. Pour les parents, ce qui doit changer fondamentalement, c'est l'habitude de ne pas mettre son enfant à l'école s'il est malade, ni chez ses propres parents. Ce qui reste une difficulté", reconnaît Marc Hainaut. 

Ce Qui Fait Débat, chaque jour à 18h20 sur La Première. L’entièreté de l’émission à réécouter ci-dessous:

Sur le même sujet

Quarantaine, dépistage, rentrée : que faire si je reviens de vacances en zone rouge ?

Articles recommandés pour vous