Tipik - Pop Culture

Resident Evil : vous n’y connaissez rien ? On vous explique !

Image tirée du jeu Resident Evil 6

Alors que la série Resident Evil pointe le bout de son nez sur Netflix, peut-être ne savez-vous toujours pas de quoi on parle. Parce que, faut bien l’avouer, Resident Evil, on en a bouffé à toutes les sauces, et il est donc fort probable que vous ne sachiez plus bien ce que c’est.

Resident Evil, c’est avant tout une série de jeux vidéo. Et le terme série est justifié parce qu’en tout, ce ne sont pas moins de 25 jeux principaux et secondaires qui exploitent l’univers imaginé par la société japonaise Capcom, à qui appartient la franchise. C’est d’abord sur PlayStation que les gamers ont pu découvrir Resident Evil, mais vu le succès du jeu, toutes les autres consoles ont fini par suivre.
 

Ça parle de quoi ?

Pour la faire très court, Resident Evil est un jeu de type "survival horror". On n’est pas très très loin de walking dead, en somme. Au centre de l’intrigue, on a surtout une firme pharmaceutique – Umbrella Corporation – dont les intentions ne sont pas toujours très louables, car elle cherche à transformer les humains en armes de combat. Pendant les recherches, un incident survient et le virus sur lequel la firme était en train de bosser se répand et infecte tous les scientifiques de l’endroit dans lequel les recherches avaient lieu.

La suite, elle est connue : ces scientifiques vont se transformer en êtres vivants qui ne cherchent qu’à remplir leur estomac (avec de la chair humaine évidemment). Les protagonistes des différents jeux vont essayer de combattre Umbrella Corporation, avec la difficulté supplémentaire de ne pas se faire dévorer par les zombies.

Des jeux mais pas que…

À partir de ce synopsis, vont donc être développés une grosse vingtaine de jeux entre 1996 et 2020. Des romans vont également suivre de près la sortie des jeux vidéo. Pour la version française, ce sont les éditions Fleuve noir qui vont accueillir les traductions des romans signés Stephani Danelle Perry. Outre les romans, des nouvelles et des mangas vont aussi être publiés dans les années 2000 et 2010.

Le phénomène Resident Evil ne va pas s’arrêter là, bien sûr. L’univers des jeux va faire l’objet d’adaptations cinématographiques. Six films (et un reboot) sortent au cinéma entre 2002 et 2021 et auront pour actrice principale Mila Jovovich. Mais l’intrigue n’a pas grand-chose à voir avec celle proposée dans les jeux vidéo.

À la même époque, les Japonais se lancent dans des films d’animation inspirés des jeux. Le premier, Biohazard 4D Executer, sort en 2000 mais uniquement au Japon, et 3 autres films d’animation sortiront entre 2008 et 2017. Les films d’animation, quant à eux, épousent clairement l’intrigue des jeux vidéo, même s’ils restent évidemment des récits à part entière.

Et puis, les plateformes de streaming s’y sont mises

Et puis, lorsque les séries ont eu le vent en poupe, Resident Evil a aussi eu droit à une première adaptation à destination des plateformes de streaming. En juillet 2021, soit 25 ans après la sortie du tout premier jeu vidéo, la série Resident Evil : Infinite Darkness est sortie sur Netflix. Il s’agissait alors d’une série faite à partir d’images animées.

La nouvelle série qui débarque ce jeudi sur la même plateforme est cette fois-ci composée de prises de vues réelles, et tient compte de la trame des jeux tout en ayant une chronologie bien propre à elle.

Sur le même sujet

Découvrez l’histoire du doigt d’honneur

Le 8/9

"Donjons et Dragons" : le teaser annonce un film très léger

Tipik

Articles recommandés pour vous