Restructuration de la dette: l'Argentine annonce un accord avec ses créanciers

Un mur dans Buenos Aires où il est inscrit "pas pour le paiement de la dette" le 3 août 2020

© Juan MABROMATA

04 août 2020 à 13:54 - mise à jour 04 août 2020 à 13:54Temps de lecture1 min
Par AFP

Le gouvernement argentin a annoncé mardi être parvenu à un accord avec ses créanciers pour la restructuration de 66 milliards de dollars de dette.

L'Argentine a conclu un accord avec les trois groupes de créanciers qui refusaient jusqu'ici son offre, ce qui constitue "un soulagement significatif" pour le pays, a souligné le ministère argentin de l'Economie, alors que la date limite des négociations était fixée à ce mardi 21H00 GMT.

"L'Argentine ajustera certaines dates de paiement" par rapport à l'offre originale du gouvernement, ce qui implique des paiements en janvier et non en mars de chaque année comme prévu initialement, précise le communiqué.

324 milliards de dollars de dette, soit 90% du PIB

Les trois groupes de créanciers - Exchange Bondholders, Ad Hoc et Argentina Creditor Committee - avaient refusé fin juillet la dernière proposition du gouvernement du président Alberto Fernandez pour cette restructuration.

Les discussions, en cours depuis le 20 avril, concernaient des obligations datant de 2005 et 2010, produits d'une restructuration précédente, ainsi que de nouveaux titres émis à partir de 2016.

Buenos Aires proposait notamment de payer 53,5 dollars de recouvrement pour chaque tranche de 100 dollars de la valeur nominale des obligations. Les créanciers exigent 56,5 dollars. Le nouvel accord prévoit le recouvrement par les créanciers de plus de 54 dollars par tranche de 100, et améliore les délais de paiement, a déclaré une source officielle à l'AFP.

La dette totale de l'Argentine s'élève à 324 milliards de dollars, soit 90% du PIB.

L'économie argentine est en récession depuis 2018 et souffrira encore davantage cette année en raison de la pandémie de Covid-19.

Sur le même sujet

FMI : accord de principe avec l’Argentine mais encore du travail pour le finaliser

Monde Amérique du Sud

Articles recommandés pour vous