RTBFPasser au contenu
Rechercher

Retour en quarantaine pour les Belges qui débarquent au Royaume-Uni

Dès ce week-end, tout voyageur en provenance de Belgique se verra imposer une quatorzaine s'il pénètre au Royaume-Uni.
07 août 2020 à 09:50 - mise à jour 07 août 2020 à 10:13Temps de lecture1 min
Par Nicolas Gillard

Le choix n’est pas infini pour le citoyen belge (ou pour toute personne ayant séjourné dans notre pays) qui aurait entrepris, dès ce samedi, de rallier le Royaume-Uni. Une fois sur place, direction l’hôtel ou cap vers le lieu de résidence, pas d’autre solution. Et la consigne est claire : interdiction de quitter ce point de chute… avant quatorze jours.

Du côté d’Eurostar, cependant, où l’on affirme ne pas s’attendre à une cascade d’annulations dans les prochains jours, on signale tout de même que les voyageurs peuvent toujours reporter leur voyage ou se le faire rembourser…

Réactivation de la mise en quarantaine

C’est donc reparti pour un tour. Après des mesures de quarantaine levées il y a mois, elles sont réactivées… et dans l’urgence. Ce que les autorités ne contestent pas : "La mesure est soudaine !" Cette quarantaine (ou plutôt quatorzaine) imposée aux Belges s’est une fois de plus envisagée sans crier gare, pour mieux s’imposer, dit-on, dans les plus brefs délais.

Alors, que se passe-t-il chez nous, qui ne semble pas se généraliser ailleurs ? Rappelons d’abord que les voyageurs en provenance d’Espagne sont, eux, soumis au régime de la quarantaine (mesures décidées précédemment) et que les voyageurs en provenance d’Andorre et des Bahamas sont également soumis à ces règles strictes.

Un rythme des contaminations jugé trop élevé

En fait, Londres continue de guetter ses voisins. Londres suit de près l’évolution sanitaire de pays comme la France ou l’Allemagne. Mais c’est la situation belge qui semble avoir le plus inquiété. Les autorités pointent à la fois "le rythme des contaminations et le nombre de cas confirmés" sur le sol belge. Relevant également que "depuis la mi-juillet, le nombre de cas pour 100.000 habitants a augmenté de façon conséquente, allant jusqu’à quadrupler sur cette période."

Enfin, la Grande-Bretagne fait savoir que cette short-list n’est pas close. Et qu’elle n’hésitera pas à l’allonger avec d’autres pays, s’il le fallait, dont les voyageurs devront se soumettre eux aussi à une quarantaine en arrivant sur le territoire.

 

Articles recommandés pour vous