RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Concours Reine Elisabeth

Retour sur la 4e soirée de finale au Concours Reine Elisabeth avec Bryan Cheng et Oleksiy Shadrin

Compte rendu de la 4e soirée de finale du Concours Reine Elisabeth

le reportage de Marie Michiels

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La finale du Concours Reine Elisabeth de violoncelle se poursuit au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, jusqu’à samedi. Comme chaque soir, deux candidats ont joué hier devant le public et le jury : un Canadien, et un Ukrainien dont le programme comportait pour chacun, l’œuvre imposée et un concerto de leur choix.

Bryan Cheng ouvre la soirée avec l’imposé de Jörg Widmann : une musique contemporaine jouée sur un violoncelle très ancien, un Stradivarius de 1696 dont la valeur est estimée à 14 millions de dollars ! Cette partition imposée n’a pas l’air de lui déplaire, il échange des regards et des sourires avec le premier violon, on le sent attentif au chef.

Il choisit ensuite le 2e concerto de Dvorak. Bryan Cheng a visiblement une bonne expérience des orchestres : il est à l’aise, et le son projette mieux que pour son imposé. Tout est très propre, mais c’est parfois un peu lourd : il ne crée pas vraiment de mystère ni de surprise.

Puis c’est au tour d’Oleksiy Shadrin, Ukrainien de 28 ans. Tout de suite, c’est un son qui a plus de corps, plus clair. Mais au fur et à mesure du morceau imposé il y a des décalages avec l’orchestre, le son se referme, comme si le violoncelliste marchait sur des œufs.

Au cours d’une interview, Oleksiy Shadrin avait confié qu’il était plutôt lent pour apprendre une nouvelle partition : or, cet imposé est difficile, et a dû être étudié en une semaine seulement à huis clos. Une performance.

Dans la symphonie concertante de Prokofiev, une œuvre difficile, il met du temps à reprendre ses esprits, puis il y a de magnifiques passages. Il retrouve un son plus ample, et surtout, la confiance en lui. Il propose de très belles choses, qui semblent naturelles pour lui dans cette musique de Prokofiev. Oleksiy Shadrin est un musicien sincère et tellement entier…

Sur le même sujet

Les prestations d'Oleksiy Shadrin, 4e lauréat du Concours Reine Elisabeth 2022

Concours Reine Elisabeth

Les prestations de Bryan Cheng, 6e lauréat du Concours Reine Elisabeth 2022

Concours Reine Elisabeth

Articles recommandés pour vous